K7-MYTHES RELATIFS aux CYCLES (de TEMPS)

les cycles (de temps)

LA DECOUPE du TEMPS

La découpe du temps est objet de divers mythes

Elle s'effectue >>

--d'une part pour ce qui concerne les phénomènes du corps (où il s'agit essentiellement de la périodicité des battements du coeur)

--d'autre part pour les phénomènes de la vie et ce sont là les découpages du temps en cycles calendaires (le jour, la semaine, le mois.... l'année)

--les objets servant à lire le temps deviennent mythiques (l'horloge, inventée vers 1300)

 

K71- Les cycles diurnes

Ils relèvent du soleil ou des étoiles

Le matin est mythifié en divers lieux :

Assyrie >> c'est DELEPHAT (équivalent de Vénus)

Rome >> VÉNUS est l'étoile du petit matin, car c'est l'astre le plus brillant après soleil et lune (initialement Vénus était nommée Lucifer, c'est à dire porteuse de lumière).

Mais Vénus est également citée comme étoile du soir, sous le nom de VESPER, car elle est également brillante à ce moment-là

Le jour est mythifié avec :

Grèce >> APOLLON (dit PHOEBUS en latin)dieu de l'éclat, de la vérité et de la bonne santé, qui est aussi le conducteur du char solaire

Hindouisme >> SÜRYA le soleil, conduit le jour un char à 7 chevaux, en étant poursuivi par le démon RANU (qui ne le rattrape qu'aux éclipses)

Nordiques >> SÖL (le soleil) conduit le jour un char (avec les 2 chevaux Alsvid et Arvak) mais il est poursuivi par le loup Sköll, qui le rattrapera à la fin des temps (le Ragnarök)

Le rythme circadien est une réalité mythique moderne, qui s'appuie sur le constat du phénomène biologique naturel ci-après >> l'organisme des êtres vivants sait (à peu près) avoir conscience de la durée d'une journée de 24 heures -et ceci concerne l'ensemble des végétaux et animaux-

 

K72- les cycles lunaires

Le calendrier est en général initialement découpé en semaines, qui sont des phases de 7 jours, correspondant aux variations d'apparence lunaire . Il en découle une omniprésence du chiffre sept dans toutes les constructions humaines :

-dans les mythologies, il y a plus de 3000 occurences faisant référence au chiffre 7

-dans les autres activités humaines, sa préséance existe aussi bien :

---dans les contes (les 7 nains)

--dans les jeux (les tarots, le nain jaune....)

---dans les arts (7 arts antiques, 7 couleurs, 7 notes musicales, 7 merveilles du monde....)

---dans les notions sociales (7 princes chez les démons, 7 âges de la vie....)

---dans l'alimentation (pH 7... 7 familles olfactives....)

---dans les sciences dures (7 équations du mouvement, 7 systèmes de cristallisation, 7 odeurs fondamentales, ...) 

---dans la politique (le septennat...) 

Le cycle lunaire est vraiment omniprésent (on pourrait même écrire homniprésent) 

Il est impliqué dans

-le cycle féminin de fertilité

-la fertilité agricole (dont le cas particulier de la lune rousse, avec ses risques de gelées)

-les présages, dont la véracité est supposée meilleure quand ils sont émis sous telle lune 

 

K73- Les cycles saisonniers

a. Un calendrier est une comptabilisation du temps en fonction des évènements lunaires, solaires ou mixés

L'initiation d'un calendrier est liée à un phénomène historique >>

soit une date mythique, comme le début du monde (Hébreux) - ou bien une date religieuse, comme la naissance de Jésus (Chrétiens) ou la fuite de Mahomet (Hégire des Musulmans) - ou bien date politique (calendrier républicain)

Il est découpé ensuite en cycles (comme ères, siècles, ans, mois, décades, semaines)

Et certains cycles sont plus typiques des évènements climatiques, comme les SAISONS 

-les HELIADES (Grecques) filles du soleil, cosmologues, découpent l'an en 4 saisons

 

b. Le printemps

Certitude de vie renouvelée, il est symbolisé par >>

Chine >> Le saule--et le printemps est générateur de grandes fêtes-

Grèce >> Des animaux, comme le lièvre

Grèce >> PERSEPHONE (ou CORE) fut une déesse enlevée très jeune par le dieu des enfers HADES .Sa mère DEMETER obtint de la sortir de là, sous réserve qu'elle jeûnât.CORE ayant désobéi, fut reléguée à nouveau aux enfers, mais il fut convenu qu'elle n'y séjournerait que 6 mois par an, avec retour sur Terre chaque printemps

Hébreux >> la Paque (ou Pessa'h) était la fête du renouveau (printemps) lors de laquelle on nettoyait les débris des saisons passées et on tuait un agneau (mangé avec des azymes)

Rome >> même mythe que le ci-dessus grec, mais les noms changent : c'est CORE (PROSERPINE), enlevée par Vedius (ou Pluton)

Occident >> Le pêcher est symbole du printemps

Russes et Baltes >> Des arbres, comme le bouleau, sont symboles du printemps

 

c. l'été est générateur de fêtes mythiques >>

Occident >> Les feux de la St Jean (le 24 juin)

Celtes, Incas, Vaudous >> Les fêtes du solstice

Chine >>  La fête K'IEN

 

d. La période des pluies  est magnifiée et mythifiée, car génératrice de fécondité

Asiatiques du sud >> Les moussons (d'été et d'hiver)

Egyptiens anciens >> Déification du NIL , symbole de prospérité agricole, sous le nom de HÄPY

Grèce >>  Les 7 HYADES sont les nymphes des pluies

Latins >> Les 7 nymphes PLUVIAE pleurent périodiquement la mort de leur frère HYAS, dévoré par un lion

Incas >> ILYAP'A est la déesse de la pluie

 

e. L'hiver

Grèce >> Le chasseur ACTEON surprit un jour Artémis (déesse de la chasse) et essaya de la violenter. Elle se vengea en le transformant en cerf, ce qui provoqua sa poursuite et sa mise à mort par sa propre meute. On peut voir là la symbolique de la mort de l'hiver

Nordiques >> L'hiver était fêté en l'honneur de JÖLNER, nom scandinave d'ODIN

Le houx, le gui et le chêne en étaient les symboles et les sacrifices en étaient les supports

Tous lieux >> L'hiver est toujours fêté, mais avec désormais une assimilation à des évènements religieux (surtout chrétiens, avec Noël)

 

K74- Les cycles du grand renouveau

La renaissance ou la régénération du monde est un thème récurrent des diverses mythologies. L'homme estime que parfois le monde devient déliquescent et qu'il est alors opportun de le remettre à niveau. Ceci se fait grâce à des évènements cosmiques ou mécaniques, eux-mêmes soutenus par des personnages issus du panthéon (§Y13)

(Si le retour de ces renouveaux est cyclique et identique dans chacune de ses phases, on nomme cela la palingénésie) :

A))-renouveau par un déluge   

au moins 70 versions d’un déluge sont proposées dans les divers mythes du monde. Les conséquences sont toujours un effacement de la civilisation antérieure--hormis quelques sauvetages in extremis-- et cela permet une renaissance vitale avec une nouvelle Société qui ressurgit alors et repart sur de meilleures bases

Le Moyen-orient nous offre un déluge datant des environs de l’an -4000 et il est vraisemblablement le souvenir d’un tsunami gigantesque ayant touché la plaine irakienne, lié à un tremblement de terre avec ses cyclones afférents. Noé (un homme prudent) eut le temps d’embarquer une partie du monde animal sur son bateau (dit l’arche) et il termina ce sauvetage en échouant sur le mont Ararat, qui est l’homonyme d’une montagne turque mieux connue, mais qui n’est en fait qu’une colline irakienne dénommée actuellement Djoudi

Mésopotamie >> mêmes récits que pour NOE. Ici, c’est UTNAPISHTIM qui sauve une partie des êtres vivants sur son bateau

Nouvelle Guinée (peuple des Baruyas) >> Les anciens se sont cachés et ont protégé des plantes, pendant le déluge, pour pouvoir replanter et régénérer

 

B))-renouveau suite à incidents (climatiques ou sociétaux)

Aztèques >> L'avènement de QUETZALCOATL (le serpent à plumes, dieu du vent et de l'abondance) revient périodiquement (sur des cycles multiples de 52 ans)

Chinois >> HEI LONG JAN le dragon noir, est un signe du zodiaque dont le retour est bénéfique

Grecs >> La résurrection de Dionysos, crée le renouveau de la nature printannière

Hindous >> KALHI (le féroce avatar de VISHNOU) fait revivre et trembler le monde, après la défaite des géants et SHIVA est de son côté le régénérateur cyclique (ledit cycle étant le samsâra)

Le KALASHAKRA (la roue du temps) est par ailleurs une allégorie du nord de l'Inde, évoquant l'arrivée future de roi Raudachakrin pour vaincre les forces nocives qui étaient jusqu'alors prépondérantes >>> Dégénérescence et âge d'or.

Hopis >>  le monde, mauvais, est détruit 3 fois pour renaître aujourd'hui en 4° formulation..

Incas >> INKARRI (le dieu représentant l'ordre) peut disparaître quand des conditions néfastes surviennent . Mais il se reconstitue ultérieurement sous terre et quand il renaït, une nouvelle ére de prépondérance des Incas peut revenir

Indiens des USA >> Le retour de la perdrix est régénérateur

Mésopotamie >> La survie de MARDOUK, après son combat contre les dieux antérieurs, permet une heureuse régénérescence

Rome >> Les Lupercales étaient des fêtes annuelles de renouveau et de purification

Scandinavie >> La renaissance du monde, éteint suite aux guerres divines, est possible grâce aux 2 humains (Lif et Lifthasir) réfugiés antérieurement dans le frêne éternel Yggdrasil

Sumer >> ZIUSUDRA (XISITHRUS) est le sauveteur pendant le déluge (qui est supposé être intervenu en l’an -1700)

K75- Cycles ternaires

a. Les 3 âges de la vie (enfance, maturité, vieillesse) sont mythifiés

Grèce >>  L'énigme du sphinx posée à OEDIPE >> qui marche sur quatre pattes au matin, sur deux pattes à midi et sur trois le soir ? (c'est l'Homme)

Nordiques >> FRIGG (ou FRIGGA ou FLEA), fille de la nuit (NÖTT), femme d'ODR (une hypostase d'ODIN), déesse de l'abondance, de la maternité et de la fécondité, contrôle les 3 Nornes (filins du destin, nommées URD -le passé- VERDANDE -le présent- SKULD -l’avenir-)

Le dieu TRIGLAW (tricéphale) représente (pour les slaves Polonais) le ciel, la terre et l'invisible

 

b. Les 3 saisons mythifiées (il y a amputation de l'automne)

Cela symbolise l'écoulement de la vie

Grèce >> ADONIS, symbole du printemps, était né de l'inceste de SMYMA (dite parfois MYRRHA) avec son père (inceste provoqué par la perfide APHRODITE)

Adonis était si beau que les déesses se le disputaient. Alors ZEUS lui partagea son emploi du temps en 3 tiers : l'un sous présence de CORE (ou PERSEPHONE, ou PROSERPINE en latin), un autre tiers sous présence d'Aphrodite (VENUS) et le dernier tiers en liberté.Mais suite à nouvelle tricherie d'Aphrodite, il fut éventré par un sanglier lâché par ARES (le MARS latin) et les anémones jaillirent alors de son sang

Mésopotamie >> TAMMUZ (ou DUMUZI), la végétation printannière, est un dieu similaire à ADONIS. Il a une fonction de psychopompe (c.à.d. "personnage qui guide les âmes des morts")

Il rapporte le soleil printanier, avec la nouvelle végétation

 

c. La mythification triforme de la lune

Les Grecs (puis les Romains) ont présenté la symbolisation lunaire en version tricéphale, où l'astre présente 3 fonctions très distinctes L'aspect tricéphale est dit TROBODOS (ou TRIVIA chez les Latins) et présente des qualités divergentes surprenantes :

-La pleine lune (dite ARTEMIS -ou SELENE chez les Latins) - est une divinité fécondante, fertilisante, gardienne des seuils (d'habitats) et des croisements (routiers), promotrice de la sagesse culturelle et de la politique

-Puis la lune en forme de croissant (dite PHOEBE ou PHEBE ou LUNA chez les Latins) est d'apparence bienfaisante, virginale et également propice à la victoire

-Et enfin la lune nouvelle (dite HECATE ou DIANE chez les Latins) est un symbole de ''non lisibilité'' qui attribue à la lune la noirceur des enfers, la fonction chtonique de magicienne infâme, devenant la chasseresse des animaux et des hommes, avec ses flèches empoisonnées

 

d. L'équilibre

Un équilibre étant toujours précaire, il y a nécessité  de définir 3 notions pour le cerner :

(le plus, le zéro, le moins), ce qui implique un mythe ternaire : deux positions pour le dualisme et une pour son annulation

   Copyright Mythes-religions ©