MYTHES HORS RELIGION : L'ETRE HUMAIN

l'amitié

L'AMITIE

E71.Le mythe de l'amitié qui se forge

L'amitié est une affection, une sympathie, une communion de pensées entre des êtres

Chrétiens >> JESUS et ses 12 apôtres sont liés par une profonde amitié (communautaire) qui est concrétisée entre autres par le repas de la Cène, où hélas une amitié personnelle fait soudain place à la trahison (de JUDAS ISCARIOTE)

Grecs >> ORESTE et PYLADE, cousins Grecs et indéfectibles amis, offrent mutuellement leur vie l'un pour l'autre, lors d'un jugement

Grecs >>
Grecs >> ACHILLE et PATROCLE, cousins Grecs et amis intimes, sont engagés dans la guerre de Troie.Patrocle sera tué par HECTOR, ce qui incitera Achille à le venger.

Sumériens >>   GILGAMESH, le géant d'origine divine, combat le colosse ENKIDOU le rustre, mais le combat est fort égal et une amitié s'établit entre les 2 géants.Ils s'allient pour tuer quelques monstres, mais Enkidu meurt de maladie avant son ami, ce qui rendra celui-ci beaucoup plus tempérant.

 

E72.Le mythe de la pérennité de l'amitié

Hébreux >> -L'enfant prodigue a quitté sa famille, dilapidé son héritage avant l'heure et vécu dans la débauche, mais il est fêté malgré tout, quand il revient vers sa famille

Toutes civilisations >>  L’émotion des retrouvailles, par exemple celles du copain de classe (ou copain de régiment) apportant toujours un état de grâce amicale 

 

E73.Le mythe de l'amitié fidèle (les bonnes relations)

Serments et jurements sont des engagements solennels de bien remplir ses devoirs amicaux.

Le jurement est un serment plus solennisé, qui est cependant devenu une expression de droit coutumier.Les 2 notions impliquent la fidèlité (perdurance de l'engagement)

Crète >>-Le serment d'IDOMENÉE, roi de Crète : au retour de la guerre de Troie, il jura à Poséidon d'immoler le premier être qu'il croiserait, s'il sortait vivant d'une tempête où il se trouvait alors.Il en sortit indemne, mais le 1° être qu'il rencontra fut son fils et son zèle aveugle l'engagea à l'immoler.Mais avant l'exécution de cette horreur, son peuple se révolta et l'exila

Crète >>-le serment de CYRÈNE : les Crétois imposèrent un serment fondateur (de ne

pas revenir en leur patrie) à leurs citoyens qu'ils envoyaient coloniser la Libye

Grèce >> les jurements des dieux >> Zeus fut sauvé par Victoire (la fille du Styx) dans sa guerre contre les Géants.En reconnaissance, les dieux durent alors jurer (''sur le Styx'') de respecter Zeus et leur éventuel parjure serait une perte de fonction pendant 9 ans

Grèce >> les serments de loyauté : serment de TYNDARE >> ce roi de Sparte avait une fille (HELENE) qui était la plus belle femme du monde grec et qui inspirait une vraie passion à une vingtaine de princes briguant sa main. Leur rivalité risquant d'entraîner des guerres, Tyndare sacrifia un cheval, fit monter tous les prétendants sur cette victime et leur fit prêter serment solennel : s'il arrivait outrage à Hélène et au mari qu'elle aurait choisi, tous seraient solidaires à leur porter secours-Serment d'HIPPOCRATE, qui engage un médecin à respecter une stricte déontologie-Le serment du jeu de paume (France 1789) où les députés s'engagent à ne pas se séparer avant l'aboutissement d'une constitution nouvelle

Rome >>6lles jurements romains se faisaient surtout ''par HERCULE'', par ''BACCHUS'', par ''QUIRINUS''

Rome >>-le serment de loyauté des HORACES >> ces 3 frères romains s'unirent à la

mort dans leur combat hégémonique contre Albe, représentée par 3 frères CURIACE

Suisse >>--le serment de GRÜTLI (1307) institua une communauté de lutte des cantons centraux de la Suisse contre la domination des Habsbourg

Toutes civilisations >>-le serment des époux (avec échange de symbole : l'anneau)-L'exemple de PENELOPE (la Grecque) est le modèle de fidélité conjugale, car elle repousse des prétendants (qui étaient installés chez elle) pendant les 10 ans d'absence d'ULYSSE, son mari.Dans la journée, elle tisse un linceul pour son vieux père (LAERTE) et la nuit, elle le défait, pour berner les prétendants et préparer par ailleurs son fils TELEMAQUE à de prochaines aventures

   Copyright Mythes-religions ©

l'amour

L'AMOUR

E51-Les mythes de l'amour-séduction

La mythification se fait à travers des symboles, qui peuvent être :

-une rose rouge (= passion amoureuse)

-un coeur rouge (= centre de la passion)

-les termes de : magnétisme, attirance, charme, fascination

-la femme blonde, dont la couleur des cheveux est (statistiquement) source de séductivité

-l'amour courtois (ou fin' amour ou fol' amour) initié en Occident vers 1100, est une relation amoureuse (asexuelle) où la femme, assez inaccessible, est sollicitée par un petit chevalier qui lui assure sa fidélité, sa chasteté, son indéfectibilité, sa disponibilité active.

Et la concrétisation de la séduction courtoise est un acte d'engagement (le mariage).

Grèce >> HERA est la femme qui, mariée à ZEUS (prototype de l'infidèlité), est paradoxalement validée comme la protectrice des épousailles

 Grèce >> HERAKLES a un chien qui mange un jour la chair d'un murex, ce qui lui empourpre la gueule, comme s'en éjouit la nymphe Tyros. Héraklès en profite aussitôt pour offrir une robe de couleur pourpre à Tyros, en gage d'amour.

 

 E52-Les personnages séducteurs mythiques

Parfois déifiés,ces personnages sont multiples. Les plus connus sont les suivants :

Antiquité mésopotamienne >> ISHTAR

Grèce >> APHRODITE (la VENUS Latine) est le prototype de toutes les qualités amoureuses (charme, désir, aventure, sex appeal et fécondité)

Bible >> LILITH, première femme d'ADAM est tentatrice, captivante, appétissante mais vénéneuse. Elle n'eut cependant pas grand monde à séduire...

Bible >> DALILA, belle Philistine perfide, séduisit le Juif SAMSON, guerrier herculéen, dont la force résidait dans sa chevelure.Mais elle le trahit, lui fit raser les cheveux et le livra à ses ennemis (les Philistins), qui le rendirent aveugle.Samson parvint cependant plus tard à renverser un temple sur ses ennemis (à Gaza), pour les faire périr par milliers

Bible >> SALOMÉ princesse juive sensuelle et tentatrice, était cependant fourbe et comploteuse. Dansant un jour devant son père HERODE d'Antipas, elle fut si séduisante dans son art, qu'il lui accorda tout ce qu'elle voudrait. Et c'est alors qu'elle exigea qu'on lui livrât sur un plateau la tête coupée du prédicateur JEAN LE BAPTISTE !

Chine >> YANG GUI FEI (v. 730) fut une belle qui séduisit l'empereur XUANZONG et devint concubine favorite, au grand dam de la Cour.Toutefois elle se suicida, ce qui incita l'empereur à abdiquer

Grèce >> HELENE était une beauté séductrice et EROS était le dieu de l'amour

Egypte >> CLEOPATRE (v.-40) fut une reine enjôleuse

ci-après 4 mythes modernes

Espagne >> DON JUAN, séducteur immoral, libertin et pervers (XVI° siècle) fut cependant un jour rejoint par le commandeur (fantôme d'une de ses victimes antérieures) qui l'entraîna alors aux enfers

France >> MATA HARI était une Néerlandaise de la Belle époque, mariée jeune, puis divorcée et qui devint courtisane en France. Flamboyante danseuse et populaire, elle se révèla être espionne allemande et fut fusillée

France >>  La BELLE OTERO, courtisane avec un tour de taille de 33 cm, a affolé grand nombre de princes, industriels et financiers de la Belle époque.Les dégâts causés dans ce beau monde lui vaudront le surnom de ''sirène des suicidés''

Italie >> CASANOVA, fut un séducteur et perfide charmeur des années 1750/70

 

E53-Les célèbres couples amoureux (devenus mythiques)

Babylone >> PYRAME et THISBÉ (jeunes voisins), s'aimaient malgré l' interdiction parentale.Lors d'un rendez-vous nocturne, Pyrame découvrit du sang et crut que Thisbé (absente à cet instant) avait été blessée par un fauve; il se suicida alors de désespoir et quand sa fiancée revint et le trouva gisant, elle se suicida aussi.Cela se passait sous un mûrier, qui sut désormais en conserver le souvenir, à travers la couleur rouge sang de ses fruits

Bretons >> LANCELOT, prince héritier d'Armorique, vécut une belle histoire adultérine avec GUENIEVRE (la femme du roi ARTHUR) mais d'énormes problèmes et luttes intestines entre les gens de Cornouailles, les séparçrent et ils ne se revirent que bien plus tard, juste avant qu'elle ne rentre au couvent de Amesbury

Celtes >>-TRISTAN, prince écossais, tue le géant MORHOLT, frère de MARC'H (le roi aux oreilles de cheval) et il tue aussi un dragon, ce qui lui permet de prétendre demander la main d'YSEUT, la fille du roi d'Irlande. Ces combats le blessent fortement, mais il est sauvé et guéri par ladite Yseut. Ils s'aiment, mais auront d'énormes et traumatisantes difficultés.Toutefois leur mort (de chagrin) démontrera le triomphe de l'amour

Danois >> Le roi SIEGFRIED (ou SIGURDR ou SIVARD) est sous promesse de mariage avec la Valkyrie BRUNEHILDE (BRYNHILDR) Mais celle-ci est emprisonnée par le grand dieu ODIN qui, en plus, lui a asséné une léthargie magique.Siegfried, de son côté, boit un philtre d'oubli chez la reine GRIMHIDR, ce qui le rend inconscient et provoque sa soudaine acceptation de se marier à GUDRUN (ou KRIEMHILD), la fille de son hôtesse. Le frère de celle-ci (GUNNAR ou GUNTHER) se targue alors d'aller délivrer Brunehilde, pour se la marier, sous réserve de franchir un cercle de feu, ce qu'il effectue avec l'aide de Siegfried, qui est toujours inconscient de la situation. Siegfried, poursuivi par un funeste destin, est plus tard tué par un autre de ses beaux-frères et Brunehilde de son côté, décide alors de se suicider

France >> les cours d'amour (après 1150) étaient des assemblées (présidées souvent par des Dames) qui traitaient des problèmes affectifs des époux, amants et autres prétendants et les bases du Code qui les animaient, étaient celles de l'Amour courtois

Grèce >> PYGMALION, le sculpteur mysogyne, aima GALATÉE, la statue qu'il avait élaborée et il l'aima encore plus quand elle fut vivifiée par APHRODITE

Grèce anatolienne >> MAUSOLE (v.-350) roi de Turquie perse, eut une veuve (ARTEMISE) qui fit perdurer son amour fidèle à travers des actes magnifiques : en particulier l'élaboration du Mausolée (la tombe de son mari), qui fut classé merveille du monde antique-

Grèce >> Plein de vanité, un couple amoureux osa s'assimiler à (ZEUS et HERA), mais ce sacrilège entraîna leur métamorphose >>

lui est CÉYX, qui fut transformé en fou de Bassan et elle est ALCYONE, qui devint un martin-pêcheur 

Grèce >>  ARETHUSE (la nymphe) est prête à céder à ALPHEE, mais elle demande conseil à ARTEMIS pour savoir quel comportement tenir ? La déesse préfère les transformer tous les 2 : Aréthuse  deviendra une fontaine et Alphée deviendra un fleuve.  Mais les eaux issues de ces 2 nouvelles sources se rejoindront plus tard sous terre, à Orthygil (le lieu même de naissance d'Artémis !) Donc leurs amours pourront alors reprendre dans cette ultime réunion.

Italie >>  ROMÉO (Montaigu) et JULIETTE (Capulet), personnages imaginaires shakespeariens, sont 2 adolescents de Vérone s'aimant fortement dans une désastreuse ambiance haineuse entre leurs 2 familles.Celà les portera au suicide, exprimant par là la puissance et nuisance du destin dans les relations amoureuses

Japon >>  OKUNINUSHI et YAKAMI, les dieux amoureux, gérent parfaitement les affaires du monde

Rome >>  CUPIDON (l'amour) accompagné de la divinité FORTUNE (distributrice des caprices) ont tous deux les yeux bandés (l'aveuglement de l'amour.....)

Tous lieux >>  le premier amour d'un humain est en général un souvenir indéfectible

Tous lieux >> la construction de couples est souvent évoquée dans une ambiance de domaines princiers : les belles liaisons, avec princes et princesses charmant(e)s sont l'objet de contes de fées légendaires, tels >>

--Le conte de CENDRILLON (ou CENERENTOLA en italien, ou YE XIAN en chinois, ou RHODOPE en égyptien) présente un amour abouti, bien que réputé improbable, entre une fille du peuple et un prince charmant local

--Les contes occidentaux de la BELLE au BOIS DORMANT, de BLANCHE-NEIGE, de PEAU d'ANE, de RAIPONCE ou autres contes de GRIMM sont du même style

Tous lieux >> Les philtres d’amour sont des boissons imaginaires, susceptibles de créer un amour réciproque et inextinguible aux protagonistes buveurs

 

E54-La désunion (dénommée actuellement divorce)

Elle a fait l'objet d'innombrables exemples dans l'histoire, mais seuls quelques-uns sont restés mythiques :

Troyens >> TROÏLOS (TROILUS* en latin) un jeune fils de PRIAM, est abandonné par sa maîtresse CRESSIDA (CRISEYDE*) et suite à cette déconvenue, il se jette dans les combats pendant la guerre de Troie et bien sûr se fait tuer (par Achille). Notons que cette version du mythe de Troïlos est celle de l'époque moyenâgeuse, insérant une intrigue amoureuse qui ne figurait pas dans la version originelle des ''chants cypriens'' où Troïlos était un simple guerrier anonyme esseulé

ci-après mythes modernes

Monde moderne >> Le divorce mythique moderne est celui figurant dans les médias sous la forme d'une rupture entre ''une QUELCONQUE STAR MALE'' et une ''autre QUELCONQUE STARLETTE''

Pennsylvanie >> Le divorce, en version américaine, est une curieuse mise en cause des sept ''mythes d'informations'' cités ci-après :

(la division des biens), (la durée minimale de 7 ans pour le mariage), (la pension alimentaire), (l'aspect secondaire de la cause d'infidèlité), (l'état médical des époux), (la garde des enfants), et surtout (la nécessité d'avoir un bon avocat)

E55-Les mythes de la sexualité

--La complémentarité des sexes  est mythifiée à travers :

-érotisme et volupté, qui sont symbolisés par le feu

-le Viagra, le film X (mythes modernes)

-des personnages atypiques comme :

Grèce >>--PSYCHE est une princesse d'une merveilleuse beauté, mais comme elle ne trouve pas à se marier, elle est exposée sur un rocher, en attente d'un époux monstrueux, selon l'exigence imposée par un oracle de Delphes.Or ce fut EROS (CUPIDON latin) qui la découvrit et qui, après qu'elle se fut endormie, la transporta dans un splendide palais, où il la retrouvait dans des nuits sombres mais affolantes, en lui enjoignant toutefois de ne jamais chercher à voir son visage. Psyché ayant désobéi, Eros disparut et de dépit, elle chercha à se noyer.Mais PAN la sauva, puis ZEUS accepta de la marier (avec Eros) et de lui faire cadeau de l'éternité.Elle s'en délecta et eut ensuite pour fille la Volupté.

Rome >>--MESSALINE (vers l'an -45) fut la femme nymphomane de l'empereur CLAUDE

En outre, elle complotait, ce qui provoqua son assassinat, à 23 ans

Sumer-Babylone-Israel antique-Corinthe-Inde-Etrurie-Wicca >>  des Prostitué(e)s sacré(e)s qui initient à la sexualité, ressourcent la force génitale et favorisent la fertilisation naturelle

Tous lieux >>  Une déesse de l'amour, de la beauté et de la féminité, existe partout

Elle nommée APHRODITE (Grèce),VÉNUS (Rome),TURAN (Etrusques), ASTARTÉ ou TANIT (Phénicie), AMEHIT (Arménie), FREYIA (Scandinavie), BASTET (Egypte ancienne), MORRIGAN (ou MEBD, reine fantôme d'Irlande)

-Un dieu du sexe, nommé EROS  (Grèce) ou CUPIDON  (Rome) fils d'HERMES et ARTEMIS, est déifié sous forme d'un enfant à ailes dorées, équipé d'un arc avec flèches, visant la personne à séduire

 

--Les variations sexuelles  sont mythifiées, à travers les types de sexualité :

-La monosexualité, avec >>

Grecs >> NARCISSE symbole de l'amour excessif de soi (égoïsme)

Hébreux >> ONAN qui "préfère laisser sa semence se perdre dans la terre, plutôt que de féconder une femme" et qui est donc le premier nommé à pratiquer le coïtus interruptus, en terminologie ultérieure latine

-L'homosexualité, avec >>

Grecs >> Les tribades et les lesbiennes (de Lesbos), dont SAPHO, vers l'an -600

Grecs >> HYACINTHE était un beau jeune homme, aimé de 2 dieux (APOLLON et ZEPHYRE)

Il subit hélas leurs jalousies rivales et un jour de jeu, les dieux détournèrent un lancer de disque, par lequel Hyacinthe fut touché mortellement à la tête. De son sang naquirent les fleurs iris

Hébreux >> Les homos mâles de Sodome

Hébreux >> L'amitié réputée sexuelle, entre DAVID (ancêtre en 10° génération de Jésus) et JONATHAN (fils de SAÜL, roi des Israèlites)

-La bisexualité, symbole d'oscillation libidineuse, avec >>

France >> Le roi HENRI III, sa reine et ses mignons (v.1580)

ainsi que EON le chevalier bisexuel (v. 1770)

-La multisexualité féminine, avec >>

Sumériens >> Les prostituées sacrées (les hiérodules) ayant leur déesse (UNUK)

Par ailleurs, la plus grande déesse sumérienne (INANNA) se targuait d'être la plus ''labourée'' qui soit !

Europe >> La traite des Blanches est l'exploitation mythifiée, des femmes européennes au profit des palais, harems ou bordels lointains

 

-Les méfaits de la sexualité :

ils apparaissent surtout dans les mythes modernes

-Le démon de midi présente des risques d'instabilité maritale et d'instabilité psychique 

-Les MST ou ITS  (maladies sexuellement transmissibles) présentent bien des dangers pour la santé 

 

   Copyright Mythes-religions ©

l'hermaphrodisme

L'HERMAPHRODISME

L'hermaphrodisme est la qualité morphologique d'un individu lui permettant d'être à la fois (ou alternativement) mâle et femelle. Et cet état particulier a fait l'objet de mythes où se remarque la conjonction des genres :

Aztèques >> OMETEOTL (ou OMETLHUALT) est l’hermaphrodite représentant la conjonction des principes fondamentaux antérieurs à la création du monde

Dogons >>   NOMMO l'hermaphrodite est créateur(trice) des autres éléments du monde

Grecs et Latins* >> HERMAPHRODITE est le dieu fils d'HERMES (Mercure en latin) et d'APHRODITE (Vénus latine) Il est l'unité corporelle (la conjonction) de la connaissance et de la beauté

Peulhs >>   Le BOVIDE hermaphrodite est l'entité créatrice du monde

 

Phéniciens >> 

ISHTAR (dit ASHTART à Babylone) (ou INANNA à Sumer) (ou ASTGHIK en Arménie) est la déesse -parfois hermaphrodite, parfois mariée à Tammuz, représentant la résolution des dualités humaines.Divinité symbole de la vie.

 

Phrygiens  AGDISTIS est un bisexué, né de la masturbation de ZEUS sur CYBELE

 

   Copyright Mythes-religions ©

l'homme-père

L'HOMME- PERE

E31-L'homme est mythifié d'abord en tant que géniteur

Et le symbole de ce mythe est l'attribut viril masculin (le phallus)

Ledit phallus étant lui-même diversement symbolisé par >>

Des statuettes (chez les animistes)---Une obélisque (chez les Egyptiens)--- Le cerf CERNUNNOS (chez les Gaulois)---Le pain (chez les Hébreux)----- La pomme de pin (en Méditerranée)  --- Le cristal (chez les Nordiques)

 

E32-Le mythe de l'homme-père est souvent précisément dénommé (un nom propre) 

Il est la plupart du temps un homme puissant (dieu ou roi)

Grecs >>  PRIAPE, dieu fils d'ARES et APHRODITE, doté d'un pénis géant, est le père géniteur. Il est l'ennemi des ânes (car l'un d'eux avait réveillé une muse endormie que Priape s'apprétait à violer), mais il est symbole de la fertilité et de la fructification

Hindous >> MANU, fils de BRAHMÂ est le mythique père de l'humanité

Mésopotamiens >>- LULY est l'homme-père

 

E33-Le mythe de l'homme-père implique des risques

-Le Père a peur de se faire supplanter (ou éliminer) par son fils

Ceci entraîne les mythes ci-après :

Grèce primitive >> Le complexe de CRONOS (le Dieu Temps) qui tue ses enfants, de peur qu'ils ne le supplantent

Grèce ultérieure  >>  Le complexe d'OEDIPE démontre qu'un oracle ayant prédit qu'il tuerait son père, sera inéluctablement accompli

-Le Père ne peut se faire entendre de ses enfants quand il prodigue des conseils et cela devient mythique, en particulier >>

Grèce >> Le complexe d'ICARE démontre que ce fils n'écouta point les conseils de son père DEDALE, et cela causa sa perte.En effet, il voulut s'échapper de Crète en essayant d'utiliser des ailes artificielles fabriquées  en cire et plumes; mais grisé par son exploit, il vola trop près du soleil, où les ailes fondirent et il tomba pour se noyer dans la mer

 

   Copyright Mythes-religions ©

la communication (échange avec autrui)

LA COMMUNICATION (ECHANGE d'INFORMATIONS)

E91-Les mythes impliquant les moyens de la communication

Grèce antique >>   l'éloquence est classée dans les arts (v.-400)

-son symbole est un oiseau, comme la corneille (chez les Amérindiens)

La raillerie satirique, fut mythifiée par MOMUS, dieu grec de la raillerie, affublé d'une marotte, mais il dépassa les bornes de la critique et fut exilé sur le mont Olympe

ci-après mythes modernes

(Monde moderne) Les supports de communications sont devenus mondialisés :

-Internet (la Toile, le Web) avec ses réseaux sociaux

-La publicité, violant les opinions antérieures -et intérieures-  de chacun

 

E92- Le verbe est mythifié en étant déifié

L'importance de la parole (expression publique de la pensée) est soulignée dans toutes les civilisations et elle est souvent considérée comme une source initiatrice du monde

Babylone >> EA ou ENKI (le verbe sage), sera le créateur de MARDOUK (le maître du monde) qui lui-même régira le temps et créera les hommes

Chrétiens >>  Le verbe du "début" (LOGOS) est Dieu, d’après ST JEAN

Le Verbe est également l'un des avatars (R65) de Dieu (exprimé sous la forme dite ''esprit de vérité'' ou dite '' Saint esprit'')

Le Verbe est également l'élément re-créateur, dès lors que le monde saura renaître, suite à sa destruction après l'apocalypse

Dogons >>  HAMMA est le dieu d'expression de la pensée

Egypte ancienne >>  PTAH est le dieu de la parole

Grèce >>  HERMES est le dieu de l'éloquence (MERCURE chez les Romains)

Hébreux >>  ELOHIM, ou ELOÏM, synonymes de Dieu, signifient éthymologiquement ''voix céleste''

Hindous >>  PRAJÂPATI est le maître des créatures, mais il tire son pouvoir de la parole

Romains >>   AIUS LOCUTIUS était une voix (portée par un héraut occasionnel) dont le conseil était hautement bénéfique

 

E93- Le mythe du silence

Rome >>  le silence est symbolisé par la tortue, c'est une force (le silence est d'or)

TACITA y est la déesse locale du silence et LARA (ou MUTA) y est la déesse générale du silence, car JUPITER lui avait coupé la langue (elle fut la mère des LARES, dieux domestiques)

Egypte ancienne >>  HARPOCRATE est le dieu du silence

France >>   ANASTASIE est la matrone, armée de ciseaux, dévolue à couper la parole (la censure)

Grèce >>   ECHO, la nymphe du mont Hélicon, eut la parole coupée par HERA et ne put, alors, que répéter les mots qui lui étaient adressés

 

E94- Les mythes de la parole statistique (les sondages d'opinions)

ci-après mythe moderne

Le mythe des sondages d'opinion est devenu patent (mais les critiques inévitables envers leur honnêteté, leur validité, leur intérêt, les mettent profondément en doute) 

   Copyright Mythes-religions ©

la famille

LA FAMILLE

E61-Certains mythes sont liés à la structure fondamentale de la famille

Amérindiens >> Le totem (support mythique des ancêtres familiaux) est iusuellement symbolisé lui-même par un animal

Grecs >>   HYMÉNÉE est le blond dieu du couple, symbolisant le mariage. Il est orné d'une couronne de roses, d'un flambeau, d'un arrosoir et d'un voile jaune

 

Hébreux >> ABRAHAM et SARAH furent des parents nonagénaires, qui malgré leur âge, étaient encore féconds

Toutes civilisations >>  Le symbole du triangle familial est en général constitué du Père (représentant l'être absolu), la Mère (représentant le giron familial) et l'Enfant (représentant le temps qui s'écoule) 

E62-L'esprit de famille est un mythe universel

Ecosse, Sicile >>  La famille forme un clan, qui doit rester uni

L'esprit de famille est nécessaire, bien que dangereux >>

Grèce >> ANTIGONE (fille d'OEDIPE et JOCASTE), fit enterrer décemment son frère POPYNICE, malgré l'interdiction de l'oncle CREON. Elle fut alors emprisonnée par celui-ci et elle se suicida

 

E63-Les ancêtres sont adorés, à travers divers mythes

France >>   Les lanternes des morts, sont des tours élevées aux sorties de villages, pour perpétuer le souvenir de certains ancêtres, avec lumière artificielle dedans

Grèce >> L'aulne est l'arbre des morts. Et CYPARISSE, qui tua la biche de son ami Apollon, fut alors transformé en cyprès, qui deviendra l'arbre symbole des morts

Ile de Pâques >>  Les statues MOAÏ sont les représentations gigantesques du culte des ancêtres

Europe, Mexique, Madagascar, Vietnam >> Mythes rituels divers envers les ancêtres

Occident >>  HALLOWEEN (ou All Hallow's Eve, Veille de Toussaint) est le retour annuel des morts dans leurs familles

ci-après mythe moderne

L'arbre généalogique est la concrétisation nominative de chacun des ancêtres d'un individu

Romains >>   Ils établissaient un masque (nommé imago ou imagine) en réplique du visage d'un mort récent et lors des futures fêtes familiales, un individu portait cet imago, pour faire perdurer le souvenir du disparu

Tous lieux >>   Des lieux (cimetières inclus) parsemés de pierres, marquent le souvenir des ancêtres (en particulier en Corse, où il est néfaste de trouver un serpent sous une pierre, car c'est l'âme d'un mort qui s'échappe de son lieu de repos)

 

E64-Le passage à l'âge adulte est mythifié

L'initiation est un mythe récurrent de toutes civilisations

Parallèlement, le père a peur de se faire supplanter par son fils -voir chapitre E33-

Le repas totemique est une notion plus archaïque : le père de la tribu, supposé tyrannique, est dévoré par ses enfants, qui ainsi rajeunissent l'organisation de la horde

 

   Copyright Mythes-religions ©

la femme-mère

LA FEMME-MERE

E21-La femme est mythifiée d'abord en tant que génitrice

Elle apporte nouvelle vie, mythiquement sous-tendue par les attributs spécifiques féminins (la vulve et le triangle pubien)

Lesdits attributs sont eux-mêmes symbolisés par >>

Une flèche orientée vers le bas- ou une demi-sphère rappelant la matrice-ou la lune-

ou le frêne et même le vin (pour les Hébreux)

 

E22-La femme- mère mythique est spécifiquement dénommée (un nom propre) 

Amérique de sud >> Dans la religion syncrétique Candomblé, la déesse-mère est YÉMANJA

Chipcha de Colombie >> CHIA est la déesse lunaire du matriarcat

France >> La MERE IDEALE est mise en valeur lors de la Fête des mères

Monothéistes >> EVE est la mère mythique de l'humanité

Océanie cLes sœurs WAWILAK symbolisent le sacrifice de la mère qui donne vie

Phrygienne, puis Grecque RHEA (ou CYBELE Latine) est la mère de ZEUS (ou Jupiter latin), le dieu fondamental

 

E23-Le mythe de la femme-mère présente toutefois un risque

ci-après mythe moderne

Etre femme-mère se fait au détriment des rôles de femme-épouse ou de femme-enfant

   Copyright Mythes-religions ©

la société (strates sociales)

LES STRATES SOCIALES

E81-Les mythes dus aux strates et fractures sociales, initiées par les métiers

-Les mythes des agriculteurs

Occident >>  Le travail des agriculteurs découpe les deux modalités du chemin de la vie, car il cesse au solstice d'hiver (pour l'approfondissement intérieur, le silencieux retour sur soi-même) et reprend au solstice d'été (pour nous inciter à témoigner, à agir, à construire notre œuvre).

-Les mythes des bergers

Sicile >> ACIS et DAPHIS, ainsi que PROSYMNOS (berger grec, amant de Dionysos) sont de célèbres et mythiques éleveurs

-Les mythes des chasseurs

France >>  SAINT HUBERT (v.700) fut chasseur d'un cerf et crut voir entre les 10 cors de l'animal une symbolisation de la crucifixion du CHRIST

Grèce >>  ORION était un chasseur géant d'animaux sauvages redoutables

-Les mythes des pasteurs

Toutes civilisations >>
La nostalgie des citadins envers la nature et envers l'harmonie originelle entre l'homme et  la nature, engage à l'expression d'oeuvres dites pastorales

-Les mythes du monde ouvrier

ci-après mythe moderne

Le manifeste du parti communiste (Karl Marx) est l'apologie de la lutte de la classe ouvrière contre les riches, pour éliminer le capitalisme

 

E82-Mythes dus aux strates et fractures sociales, initiées par les situations sociales

Anatolie >>  Les AMAZONES (dirigées par LYSIPPE, puis par MYRINA) constituent une peuplade antique de femmes guerrières, organisées en matriarcat

Hindous, Nordiques, Touaregs >>  La création d'un système de castes, dévalorise certains groupes humains

Inde >> PARASURAMA est un héros de la caste des brahmanes, qui est amené à prendre les armes contre l'arrogante et néfaste caste des politiques (les KSHATRYIAS)

Marxistes >> La dictature du prolétariat (la lutte des classes), a débouché sur les systèmes communistes homicides

Mésopotamie >>  vers -5700, Dieu détruisit la tour de Babel, pour d'apparentes raisons de morale et causa ainsi le clivage des tribus de l'époque, qui se dispersèrent et ne parlèrent plus le même langage.

Toutes civilisations >>  L'esclavagisme crée le dualisme : exploité-exploitant

Les vaincus sont l'objet de sévices comme le viol des femmes, la castration des vaincus, l'affectation aux travaux avilissants pour les prisonniers....

Toutes civilisations >>  La dissociation des fonctions sociales dans nos sociétés est établie sous la forme mythique de 3 groupes distincts >>>

---le guerrier, le sacerdotal et le productif, ce qui peut devenir à d'autres époques >>

--la noblesse, le clergé et le tiers-état, ou plus vulgairement aussi >>

--le sabre, le goupillon et la plèbe

 Exemple de l'Inde : les BRAHMANES (les religieux), les KSHATRIYA (les guerriers) et les VAISHYA (les producteurs)

 Exemple des Latins : les FLAMINES Majeures >> JUPITER (roi des dieux), MARS (le guerrier) et QUIRINUS (le citoyen)

 Exemple des Nordiques : ODHINN (le grand chef), TYR (le guerrier) et HJÖRDR (peuple)

 

E83-Les mythes dus aux strates et fractures sociales, initiées par les clivages religieux

Ces mythes sont issus des innombrables guerres entre les diverses tendances religieuses (dont 8 guerres en France contre le protestantisme avec la tuerie de la St Barthélémy en 1572)

Les guerres de religions perdurent actuellement en Ulster, en pays islamistes, en Inde, etc

 

E84-Les mythes dus aux strates et fractures sociales initiées par les races

La définition d'une race est approximativement "un ensemble d'individus présentant des caractères similairessur un plan biologique, ou historique, ou communautaire, ou de civilisation"

Le racisme est l'ensemble des préjugés issus d'un classement prioritaire de certaines races par rapport aux autres (les motivations étant la peur d'une intrusion, la peur de dégénération)

On distingue :

--les races au sens biologique

Paléolithique >> (-22.000 ans) c'est le racisme déclenché par Homo sapiens (époque de CRO-MAGNON) qui élimine son cousin, mais concurrent, l'homme de NÉANDERTHAL

XIX° siècle >> le racisme est défini par rapport à la couleur de peau: les blancs, les noirs, les jaunes, les rouges, les bruns

Afrique du sud (XIX° et XX° siécle) > le racisme se durcifie en favorisant les blancs contre les (noirs ou assimilés): c'est l'apartheid

Allemagne (1932/45) >>   le racisme devient crime anti-juif: c'est le nazisme

Anciennes colonies (XX° siècle) >>  le racisme devient anti-blanc

--les races au sens civilisation

Méditerranée >Hésiode le Grec distingue 5 races (qui sont celles ayant vécu aux AGES d'or, d'argent, de bronze, des Héros et de fer)

Ovide ne voit que 4 races (il omet les Héros)

Platon ne voit que 3 races (il omet en plus le bronze)

--les races au sens communautariste

Hindous, Nordiques, Touaregs >> ils créent un système de castes, dévalorisant certains groupes humains

 

E85-Les mythes initiés par le pouvoir politique

Le pouvoir politique (la soif de dominer) est l'une des plus fortes pulsions humaines

- Sa mise en application a été écrite par MACHIAVEL (Niccolo Machiavelli) en 1513

- Quand le pouvoir est souverainiste, il initie les mythes ci-après >>

  • Une symbolisation par un animal guerrier (ours chez les Celtes--- aigle sous Napoléon--- puma, nommé TITI chez les Incas---GARUDA l'aigle géant invincible chez les Hindous...)

  • Le symbole du pouvoir grandiose quand il s'agit d'un Empire (cas de Rome, ou des Ottomans, ou de Napoléon)

  • Le pouvoir d'un roi peut être intemporel

  • Les dictatures (régimes totalitaires tels hitlérien, stalinien...) sont retenues comme des mythes du néfaste absolu

- Quand le pouvoir est démocratique, les mythes deviennent ceux de >>

  • La république grecque ancienne

  • La démocratie moderne (à l'occidentale)

  • La synarchie, utopie d'organisation politique universelle, sous tutelle d'un groupe d'initiés

- Quand le pouvoir est satanique , les mythes contiennent une bonne part d'imaginaire

  • La conceptualisation du satanisme est la bête de l'apocalypse, symbolisée par le nombre 666 (chez les Hébreux) Notons que la peur engendrée par ladite bête, porte le nom incroyable de "hexakosioihexekontahexaphobie").Cette bête est un dragon au pouvoir maléfique

  • Une autre bête satanique monstrueuse est le basilic (dit aussi sang de Saturne, en Lybie puis en Méditerranée, et dit parfois aussi COKATRICE ou WYVEM) C'est soit un monstre ailé à tête de coq et corps de serpent, qui tue par son regard maléfique, soit un dragon reptilien au regard meurtrier

- Quand le pouvoir est absent, c'est l'anarchie symbolisée par 1 femme hirsute, avec poignard et torche (en Grèce)

- Quand le pouvoir est en interlude  : 

La contestation du pouvoir peut (très occasionnellement) être autorisée, par la dérision et la symbolique de renversement des valeurs >>  

Exemple de la France >>  La fête des fous (ou des innocents) perdura jusqu'en 1539. Pendant sa durée, on pouvait rayer les échelles sociales et autoriser certaines dérives morales permettant à la fois de marquer le renouveau du printemps et de ridiculiser des autorités en place (en particulier grâce aux masques)

- Des chefs politiques mémorables sont devenus des personnages mythiques >>

France >> NAPOLÉON (Bonaparte) (v. 1800) fut un despote, meurtrier à travers ses batailles, mais il compensa par la mise en place d'un extraordinaire libéralisme révolutionnaire, constructiviste et légiférant

Rome >>   Caïus Julius CÉSAR (v. -50), général dictateur (jamais devenu empereur) fut l'archétype du conquérant et devint (dès le lendemain de son assassinat), un personnage à triple mythe : littérateur, moral et politique

U.S.A >> John Fitzgerald KENNEDY fut un président de moyenne envergure politique, mais il symbolisa l'espoir que son peuple pouvait percevoir, à travers sa jeunesse, sa prestance et ses enthousiasmes (et tout cela fut mythifié suite à son sordide assassinat en 1963)

 

E85-Les mythes issus du pouvoir associatif

ci-après mythes modernes

Le pouvoir d'un groupe social permet de mieux valoriser la vie individuelle en s'appuyant sur le secours de la société civile

-Les associations (sociales, charitatives, ludiques) permettent de prendre des orientations vitales, grâce à l'appui d'un autrui pluriel

-Les associations politiques permettent de croire qu'on va prendre le pouvoir

-les associations à but commercial (ou sociétés lucratives) permettent de partager ses propres motivations avec d'autres, ce qui les justifie et les renforce

(le mythe du boursicotage  (qui est l'achat des actions en Bourse), permet d'envisager un enrichissement

(le mythe du contrat social) c.à.d. l'appartenance à une société civile (groupe d'individus ayant mis en commun des biens et activités) implique de partager les avantages et inconvénients résultants, entre tous les actionnaires. Il y a donc réciprocité de services échangés entre chaque actionnaire et sa Société. Cela permet la dissolution de l'individualisme (au profit du groupe), assure une préservation (sécuritaire) des engagements pris, mais impose une soumission au système (de ladite société), tout en laissant une possible et libre contestation (ou rebellion)

Certains individus ont su créer des sociétés de ce genre, tel Servius (romain) qui inventa le cens, association de citoyens pouvant voter, sous réserve de payer l'impôt 

   Copyright Mythes-religions ©

le corps humain

LE CORPS HUMAIN

Le corps humain est l'objet de nombreuses mythifications, concernant aussi bien sa création (voir § K9 chapitre création du monde), que sa structuration ou que son utilisation

E11--la création du corps humain est soulignée par les mythes suivants :

Le corps est de forme bisexuée

Dés la création (ou lors de la recréation) le corps est présent sous forme bisexuée

Extrême Orient >> YIN est l'aspect féminin et YANG l'aspect masculin

-En Chine le premier couple humain est (FOU Y et NIU WA)

Grèce >> Le mythe d'Aristophane, exprime que les ANDROGYNES (êtres bisexués) furent initialement les représentants du genre humain. Ultérieurement, ils furent coupés en 2 par Zeus et la femme put ainsi devenir associable à l'homme. 

Grèce >> DEUCALION (équivalent grec de NOE) et PYRRHA sa femme, sont les seuls survivants du déluge.Quand ils reprennent ensuite leur chemin près du mont Parnasse, ils jettent derrière eux des pierres qui soudain, reconstituent de nouveaux êtres humains

Judéo-Chrétiens >> ADAM et EVE (dits HADAMAH et CHAVAH en hébreu) sont le premier homme et la première femme sur Terre. Mais une mythologie plus archaïque donnait LILITH comme 1° femme (fabriquée en argile) et alors EVE a eu comme amant SAMAËL, un ange (qui serait le père de CAÏN)

Mésopotamie >> Le mythe d'un corps humain bisexué est représenté par 2 ETRES siamois(e) : YIMA et YIMÂK 

Nordiques >> Les premiers homme et femme furent créés par la transpiration des aisselles de YMER (le Géant de givre primordial) Ils purent alors vivre dans le Midgard, une belle région entourée par les sourcils d'Ymer. Et ensuite, les 2 survivants du déluge (issus de 2 arbustes) furent ASK (l'homme) et EMBLA (la femme)

Védisme >> MANU et DHARMA (ou IDÂ) sont les premiers humains

 

La position verticale du corps implique des symbolisations mythiques longilignes

Amérique, Corée.... >> Arbre ou Obélisque ou Statue de totem

-La croix Latine >> symbolise l'homme, présent au centre d'une liaison verticale entre "Terre-Ciel" (c'est à dire la vie, qui est la liaison entre mort et spirituel) et une liaison  horizontale (l’espace, de part et d'autre du monde vivant)

 

La fonction énergétique du corps est concentrée dans certains organes qui acquièrent une position mythique

-Le cerveau, avec la mythification de ses hémisphères différentiés

-Le sang, et son mythique contact global avec le principe fondateur

-La main, entraînant des symbolisations de systèmes quinaires (Pyramide- Pentacle ou étoile à 5 branches) avec les consèquences de l'artisanat et du travail manuel

 

E12-La magnification du corps se mythifie à travers des signes-symboles

Toutes civilisations >> Les statues, les portraits, les photos, la mode et le look 

 

E13-Le mythe de la magnification du corps sous-tend l'égoïsme

Gnostiques basilidiens >> SOPHIE est la mythique sagesse naturelle de l'homme,.

Devenue amoureuse d'elle-même,  elle se détourna de son principe et s'élança hors du cercle tracé par la lumière divine, nommé plérôme (la plénitude). Seule alors dans les ténèbres, elle commit des sacrilèges pour enfanter la lumière perdue et comme elle perdait son sang , elle accoucha de monstres horribles. Ainsi la sagesse fut corrompue.

Grèce >> NARCISSE, amoureux de son image est le pur symbole de l'égoïsme.Il se regarde le nombril, qui est le centre de gravité de son corps(d'où création du narcissisme). Il se noiera  dans l'eau d'une source où il voulait étreindre son reflet

ci-après mythes modernes

Occident moderne >>-Les mythes que sont devenus le body-building et le tatouage sont des formes d'enjolivures, n'ayant comme but que de se parer de prétentions

 

E14-La fonction mentale du corps

L’enthousiasme est l'expression ajoutant une dimension spirituelle à la présentation du corps. L'enthousiasme, qui est devenu mythique, peut se manifester par une artistique gestuelle (danse, sport, etc )

   Copyright Mythes-religions ©