T6--MYTHOLOGIES SPIRITUALO-PSYCHISTES

mythologies spiritualo-psychistes

MYTHOLOGIES dont les RELIGIONS sont à BASE d'IMMANENCE SPIRITUELLE & PSYCHIQUE

T61-on retrouve ici les religions définies au § B61
Ce sont des religions monistes, dites de transcendantalisme rationnel

 

T62-on retrouve ici les religions définies au § B62

Ce sont des religions dualistes, mais elles sont monothéistes

Au sens strict, le monothéisme (dualiste) est cosmique, c'est à dire que, contrairement aux versions polythéistes, il n'y a plus qu'un seul dieu, sans panthéon et il enveloppe en lui tous les éléments trancendantaux.(§Y12)

Mais une complication intervient pour certaines religions, car Dieu y est alors présenté comme ayant une personnalité plurielle (un dédoublement ou un détriplement dans sa structure) Et ceci entraîne les variations ci-après :

-quand le dieu est bien défini comme une seule entité indivisible et insécable -et pas de panthéon- c'est une religion de strict monothéisme (un monothéisme dit unitariste) Voir le détail au § ci-après

-quand le dieu est composé intimement de 2 personnalités (2 principes basiques -c.à.d. 2 hypostases-) c'est un monothéisme bicéphale (telle la secte des Gentils, au moment de la création du Christianisme)

-quand le dieu est composé de 3 éléments -donc 3 hypostases(§Y12) c'est un monothéisme tricéphale  Nous verrons plus loin que le tricéphalisme présente des cas particuliers, surtout pour le christianisme

 

T63-les religions unitaristes

L'unitarisme est du monothéisme, où le seul dieu est bien défini comme une seule entité indivisible et insécable -et il n'y a normalement pas de panthéon (§Y13)

Le Bahaisme >>-en est un exemple : c'est une religion irèniste, c'est à dire associant les 3 monothéismes standards (hébraïque, islamique, chrétien) On y agrée tous les prophètes, les messies et les initiateurs issus ou voisins de ces 3 religions.

Le bahaïsme est cependant plus unitariste que chacun de ses constituants (le dieu est BAHA ULLAH)

Le Christianisme >>-était une religion unitariste à ses tous débuts (on la nommait d'ailleurs unitarisme biblique) dans laquelle Jésus-Christ n'avait qu'une fonction de messie, sans relation trop directe avec Dieu, qui officiait seul  de son côté

La secte des Ebionites (1° siècle) fut unitariste

L'Islam >>-ALLAH est ici le seul Dieu, mais la religion n'est pas purement unitariste, car il existe quelques divinités accessoires (comme les génies ou démons dits Djinns et des anges dits Malaïkas). Par contre les saints ne sont pas divinisés, ils restent humains (prophètes)

L'islam est représenté par plusieurs courants >>

-les Sunnites sont ceux qui ont adopté la ligne de conduite des 3 premiers califes (après Mahomet) On distingue plusieurs mouvements sunnites >> les Alacha'ira, les Almoravides, les Asharites, les Dalmagènistes, les Hashwiyya (ou Corporéistes), les Maturidites, les Osmanlites, les Soufis

Et ceux des écoles religieuses Chafiyya, Hanafiyya, Hanbaliyya, Malekiyya

-les Chiites (ou Shi'ites ou Schiaïtes) ont créé le schisme vers 652, car ils étaient les partisans de Ali, le 4° calife et gendre de Mahomet (assassiné en 661). Les chiites présentent les divers courants suivants: les Alaouites (ou Nusayris), les Ashassins, les Azalistes, les Babistes (anti-Coran), les Bektachistes, les Darariens, les Duodécimains (ou Imamites) , les Ghulats (ou extrêmistes), les Ismaèliens (ou Septimains), les Karmates, les Nizorites, les Ourufidistes

-les Kharidjistes, forment un troisième courant de l'islam (créé vers 658), avec des variantes nommées >> Ibadistes (les plus nombreux, dont les M'zabites), puis Azraqistes, Najidistes, Sufristes (Sépharites)

-quelques autres courants islamisants >> Ahmadiyya, (rénovateurs), Din I Ilâhi (confrérie Moghole), Motazilistes (disparus), Ravendiahs (adeptes de la métempsycose), Salafistes (proches des Sunnites et répartis entre Quiétistes, Wahhabites, Takfiri et Djihadistes), Zeïdistes (ou Zeydiyya, proches des Chiites)

Le Judaisme >>--YAHVE (ou JEHOVAH ou EL ou YHWH en tétragramme) est le Dieu unique, mais ici aussi, il exista beaucoup de divinités accessoires en panthéon (tout au moins dans la version ancienne du judaïsme où figuraient de nombreux dieux ougariths) Il en reste beaucoup moins à ce jour, mais on trouve quand même encore un petit panthéon (§Y13) incluant des saints (Saddikim), des démons (Schédim) et des anges (Kédocha)

Il y eut de nombreuses sectes judaïques >> Les Baptistes archaïques (-20), les Deutérotes (20), les Dosithéens (-700), les Esséniens (-250, adeptes de la fraternité), les Frankistes (1760, anti-talmudistes), les Gorthéens (-40), les Hassidites (1745), les Hémérobaptistes (10), les Karaïtes ou Qaraïtes ou Charaistes ou Scripturistes (+750, strictement respectueux des textes sacrés), les Masbothéens (-30), les Messianistes (-100), les Mosaistes ou Moséistes (-1200), les Pharisiens (-140, adeptes de la loi orale), les Sabbatéens (1666, inféodés à un nouveau messie), les Sadducéens (-120, discutant quelques détails dogmatiques), les Samaritains (-750), les Zaddikims (-300), les Zélotes (+70, fondamentalistes et nationalistes) .

Par contre le Sionisme n'est pas un mouvement religieux (il est uniquement politique, nationaliste)

ISKCON (Société internationale de la conscience de Krishna) ou Hare Krishna >>

est une secte dérivée de l'hindouisme primitif, dont la dévotion essentielle est orientée vers Krishna, ce qui en fait un monothéisme standard (avec un léger panthéon, dont Vishnu dans sa version Hârâyana, c'est à dire flottant sur les eaux)

Iskcon présente une tolérance envers les autres monothéismes, ce qui lui permet d'accepter tous les messies, prophètes et autres initiateurs, vénérés par d'autres

Le Socinisme >>--est un mouvement chrétien unitariste assez récent (1628) qui propose un dogme tolérant. A côté du Dieu souverain, Jésus et Saint-Esprit sont toutefois agréés, mais avec des rôles secondaires

 

T64-le bicéphalisme

Nous sommes toujours ici en monothéisme, mais Dieu est composé de 2 éléments fondamentaux (2 hypostases(§Y12) qui sont :

--soit accolées, sans être confondues (et c'est de l'homoiousios bicéphale)

--soit au contraire confondues, ou coalescentes (c'est ce qu'on nomme de l'homoousios bicéphale)

Ce dernier type de bicéphalisme fut nommé binitarisme pour les premiers Chrétiens, dans une période où ils estimaient que (Dieu incluant le Verbe) était fusionné au (Christ) –et il n'y avait pas encore de christianisme tricéphale déclaré (trinitaire), qui est le cas de figure du dogme chrétien d'aujourd'hui—

Le bicéphalisme concerna donc certaines sectes chrétiennes des premiers âges

Mais aux U.S.A. le mormonisme (ou église de Jésus-Christ des saints des derniers jours) est une variante chrétienne restaurationniste binitariste. Le Christ y est plus fondamentalement vénéré que son Père; il est fils aîné de Jéhovah (Dieu le Père) et confondu avec lui dans les profondeurs du temps, avant même la création

 

On trouve aussi des structures bicéphales dans d'autres religions, par exemple :

-de l'hermaphrodisme (en Mésopotamie)

-des parèdres, c'est à dire une paire constituée d'un dieu principal adjoint à une divinité secondaire--en général sa sœur ou son épouse—telles :

Egyptiens >>  Horus et sa parèdre Hathor

Hébreux antiques >> Yahvé avec sa parèdre Anat (an -250)

Nordiques >> Wotan avec sa parèdre Rosmertha et Freyr et sa parèdre Freyja

Et d'autres parèdres à la création du monde (voir § K23)

 

 

T65-le tricéphalisme

On est toujours ici en monothéisme, mais le dieu est maintenant constitué de 3 éléments (ou 3 hypostases (§Y12) ou 3 modes) dont les interactions comportent diverses variantes.

Le christianisme a terriblement complexifié la terminologie de ces variantes, car les liaisons entre les 3 hypostases ont été très finement découpées, sinon charcutées >>

Il faut savoir y distinguer à chaque fois : un ensemble hypostasique (noté ci-dessous entre les premières parenthèses vertes) qui est soit fondu, soit associé  au(x) autre(s) hypostase(s) notée(s) dans le(s) suivante(s) parenthèses orangées* et **>>

 

1.l'ANOMÉISME (ensemble de sectes chrétiennes) propose que l'association  de (Dieu associé au Christ) soit différente du (Verbe*) Les principales de ces sectes sont les Anoméens, les Aéthiens, les Exoucontiens, les Hétérousiens

 

2.le DIPHYSISME (ou DUOPHYSISME ou SUBSTANTIFIQUE SIMILITUDE) est l'association de 2 hypostases (§Y12) composant Dieu

Dans le diphysime chrétien, on a (Dieu) qui est associé à (Christ porteur du Verbe*)

Cette théorie diphysique fut défendue par Nestor et par le concile de Chalcédoine.

Y furent rattachés plus tard les Antiochiens, les Chaldéens, les Maronites, les Melkites, les partisans des 7 conciles

On retrouve le diphysisme dans la secte moderne Moon >>- (ou Eglise de l'unification) où Dieu le père est présent, mais Jésus n'est que son serviteur et n'est pas divin. Moon propose l'oecuménisme. En outre, le fondateur (Monsieur Sun Myung Moon) se déclarait le nouveau messie.

On a un exemple similaire diphysite en Egypte archaïque >>--où le dieu principal Ré avait 2 hypostases (§Y12) accolées : BÉNOU (l'oiseau, représentant l'âme de Ré) et MNÉVIS (le taureau, symbolisant le corps de Ré)

Les Inuits >>--ont aussi une même structure diphysite: il y a un chef-dieu SLA (ou Khila) lié à ANIMIALUK, le grand esprit . Et pas d'autres dieux, sauf quelques entités méchantes (des génies, impliquant la magie, mais ce ne sont pas des dieux)

 

3.le MIAPHYSISME est une version chrétienne du monothéisme, dans laquelle (Dieu) est fusionné à (Christ porteur du Verbe*)

Cette théorie fut défendue par Cyrille, Sévère, Dioscore et les Docètes (III à VI° siècles)

 

4.le MONARCHIANISME (chrétien) est tel que Dieu apparaît sous 3 formes successives, selon les besoins >> soit (le Père), soit (le Fils*), soit (l'Esprit**)

Cette doctrine apparut sous 2 formes >> le monarchianisme dynamique où Christ est seulement adopté par Dieu. Les divers adeptes de ce type de monarchianisme sont les Pauliniens, les Adoptianistes et les partisans de Artémon, Asklépiade, Appollonide (premiers siècles chrétiens)

et le monarchianisme modaliste (ou unitarien), dont les principales sectes furent les Patripassiens (ou Praxéens), les Sabelliens, les Noétiens, les Bérylliens

Les Cathares >>--furent une secte chrétienne européenne modaliste, apparue vers l'an 1000, et connue sous divers noms selon les pays où elle parut >> albigeois, bons hommes, bougres, néo-manichéens, origénistes, parfaits, patarins, piphiles, publicains, tisserands, .....Elle fut détruite en France, suite à action punitive conjuguée du pape Innocent III, du roi Philippe Auguste et de leurs nervis

Les Cathares étaient modalistes (le Père, le Fils, le St esprit, mais non fusionnés) et il y a encore quelques adeptes (des restaurationnistes, qui se sont rattachés désormais au protestantisme

 

5.le MONOPHYSISME (ou MONIPHYSITISME) (chrétien) est tel que (Dieu fondu  avec Christ) sont fusionnés  au (Verbe*)  Il y eut des sectes représentatives du monophysisme sous les noms de : Acéphales, Arianistes, Eutychiens, Mouvance des 3 conciles, Julianistes et Sévèriens

 

6.le MONOTHÉLISME(chrétien) est tel que (Dieu fondu avec Christ) est associé  au (Verbe*)

La secte des Macariens fut monothélithe

 

7.le TRINITARISME (chrétien) est tel que (Dieu) est fusionné  à (Christ*) et aussi fusionné au (Verbe**) Une religion monothéiste est trinitaire quand il y a 1 seul dieu constitué de 3 éléments coalescents, consubstanciels (c'est à dire fondus ensembles ou homoousios en grec). Pour les chrétiens classiques, le Dieu trinitaire constitue la ''Trinité'' (en rappelant qu'une hypostase(§Y12) est un principe premier, un substrat fondamental)

Histoire de l'évolution du christianisme >>-

  • a.(Christianisme originel ou messianique)  en première version, il était unitariste radical (comme le judaïsme dont il est issu) c'est à dire que DIEU était seul, unique, cohérent.et Jésus n'avait pas encore sa place, car il n'était que l'envoyé de Dieu (Jésus était alors surtout porteur du Verbe, c'était un messie, mais pas un dieu intrinsèque) (Le Verbe est aussi dit logos ou esprit de vérité)

  • Vers l'an 80, apparut le binitarisme, où Christ est défini comme fusionné à (Dieu incluant le Verbe), y compris avant sa naissance. Puis en 327, on a un retour des unitaristes ci-dessus, jusqu'en 381.

  • Ces unitaristes deviendront ensuite des chrétiens dits ''orientaux'' (comprenant les églises arménienne, assyrienne, copte, éthiopienne, guèze, jacobite, malabare, syriaque et syro-araméenne)

  • Vers l'an 350, la notion de Verbe sera soudain personnalisée sous le nom de Saint esprit (ceci ne sera pourtant officialisé qu'en 381). Le St esprit devient le paraclet (c'est à dire l'intermédiaire entre l'Homme et Dieu)

  • Cette succession de modèles divers du christianisme, oscillant autour des variantes hypostasiques incluses dans Dieu, incita de nombreuses sectes à proposer des variantes, à base de petites dérives dogmatiques. Elles furent toutes taxées d'hérésie

  • En 431, les Nestoriens amenèrent le diphysisme, où Jésus (et son Verbe) n'était plus qu'associé à Dieu (d'où dualisme).Et en 451, le concile de Chalcédoine prit parti pour les Nestoriens, ce qui provoqua un schisme envers les binitaristes antérieurs

  • Les frictions dogmatiques vont encore durer des siècles, comme le démontre par exemple la querelle du filioque, qui occupera pendant 500 ans les plus hautes instances (empereurs et papes inclus) pour ergoter sur les relations entre les hypostases divines

  • Les ci-dessus diphysistes contribuèrent ultérieurement à la formation des églises antiochienne, grecque, maronite, melkite et chaldéenne, ces 2 dernières devenant plus tard uniates, c'est à dire en bonne communion avec Rome

  • La chrétienté dépendait en 451 d'une pentarchie, c'est à dire de 5 patriarcats (Alexandrie, Antioche, Constantinople, Jérusalem et Rome) régime qui éclatera en 1054, date d'un nouveau schisme, apparaissant cette fois entre les églises d'Orient et les Catholiques romains (Occident)

  • b.(Christianisme actuel) il est la version de monothéisme trinitaire, redéfinie après le schisme de 451, c'est à dire que Dieu est soudain constitué de 3 hypostases confondues. Cette tri-composition de Dieu du christianisme standard (une unité plurielle) est dite TRINITÉ, c'est à dire la fusion entre Dieu (le Père) + le messager humain (le Fils) + le souffle-verbe (le paraclet, le St Esprit). Par définition, le monothéisme ne supporte pas de panthéon, mais il faut cependant constater que dans la religion chrétienne actuelle il perdure un panthéon, incluant diverses petites divinités (ou génies) dont  >>

    • .Les ANGES qui offrent surveillance et confort aux humains (on distingue des chérubins, des archanges, des séraphins...et les plus connus sont Ariel, Daniel, Mehiel, Mikael, Mitzrael, Nanael, Raziel)

    • .Les SAINTS, qui sont protecteurs de toutes personnes, de tous métiers, de toutes actions humaines. Il y en a des milliers (6000 en moyenne et jusqu'à 25.000 selon certains courants chrétiens) et ils peuvent être soit des humains religieux, en général morts, soit des humains vivants, mais hauts dignitaires (papes), soit des animaux (saint agneau), soit des objets (sainte cloche, saint calice, saint sépulcre, sainte croix, saint suaire....) Ils sont sollicités pour des questions de santé ou de guérison, ou de bien-être, en particulier grâce à des miracles (à Sienne, Fatima, Lourdes....) Les Saintes, surtout celles productrices de miracles (Madones) ont souvent la peau noire, sans aucune explication originelle validable à ce jour  Les Saints sont souvent guérisseurs (Saints Blaise, Hubert, Marcoule, etc). Certains Saints sont totalement inventés et n'ont jamais existé (S° Véronique, S° Armelle, Saint Cornély, etc)

      Le culte des saints est dit ''dulie'' chez les catholiques. Et ''hyperdulie'' quand il s'agit du culte de Sainte Marie. L'insertion des Saints dans la mythologie chrétienne a surtout été inventée par J.de Voragine, vers 1265.

    • .Les DEMONS (environ une centaine), cités dans la littérature chrétienne ancestrale, ont pour chef SATAN (ou Diable)

    • .Les objets divinisés (reliques, comme le sacré cœur et le prépuce de Jésus) ou idoles (comme les statues de Saints) ou vêtements (comme les manteaux, suaire, couronnes et autres) 

  • c.(Variantes chrétiennes trinitaristes)

    • Beaucoup de sectes ou religions cousines du christianisme furent ou sont restées trinitaires  Voir les diverses chrétiennes, avec le détail  donné dans le tableau en exergue ''religions et sectes''   On y distingue surtout >>

    • les sectes chrétiennes anciennes (avant l'an 750) dont les variantes dogmatiques furent cependant infimes. On peut citer les >>>  Abélardiens, Abéloïtes, Abstinents, Acaciens (ou Homéistes), Acéphales, Adamites de Prodicus, Adoptianistes, Aériens, Aéthiens (ou Eudoxiens ou Hétérousiens), Agionites, Agnoïtes (ou Thémistiens), Agrippiniens (ou Rebaptisants), Agymniens, Alexandrins, Aloges, Angéliques, Angélites (ou Androniciens), Anoméens (ou Dissemblables), Anthropomorphites (ou Vadianites), Anti-dicomarianistes (ou Adversaires de Marie), Anti-trinitaristes, Antitactes, Apellites, Apocarites, Apollinaristes (ou Dimoétites), Apostoliques originels, Apotactiques, Aquariens, Arabiens, Archontiens, Ariens (ou Arianistes ou Curtiens ou Dulliens ou Porphyriens), Arsinoïtes, Artémoniens (ou Artimonianistes), Artotyrites (ou Priscillianistes ou Quintilliens ou Pépuzéens), Ascodrogites (ou Ascites ou Ascophites), Ascothyptes, Assuritaristes, Athanasiens, Audiens, Babelognostiques, Barboriens (ou Barbéliotes), Barsaniens (ou Sémidulites ou Esaïénites), Basilidiens, Basmothéens, Bérylianistes, Brachites, Campites (ou Campatois), Carpocratiens (et Epiphaniens), Célicoles, Cerdonistes, Cérinthiens (ou Mérinthiens), Chalcédoniens, Chazinzariens (ou Staurolâtres), Chiliastes, Christadelphes, Christolytes, Christomaques, Circonciseurs, Circuiteurs, Circumcellionites (ou Scotopites ou Circuites), Cléobiens, Colarbasiens, Collyridiens, Colluthiens, Colossiens, Condobaudites, Corinthiens, Corrupticoles, Cyrénaïques, Damianistes, Dimoirites, Dioscoriens, Diohysistes, Docétistes, Donatistes (ou Montants), Dyophysites, Eclairés, Eicètes (ou Héicètes), Elkesaïtes (ou Sampséens), Encratites (ou Tatianistes), Eternals, Eunomiens (ou Eunomophroniens ou Histopèdes ou Troglodytes), Eupsychiens, Eusébiens, Eutychiens (d'Archimandrite et d'Arius), Exoconites (ou Exucontes), Floriniens (ou Floriens), Gnosimaques, Harpocrates, Helcésaïtes (ou Elcésaïens), Helvidiens, Héracléonites, Hermiens (ou Séleuciens ou Matériaires ou Hermogènistes), Hétérobaptistes, Hétérousiens (ou Exoucontiens), Hiérachites, Hydroparastites, Illyricains, Isochristes, Ithaciens, Jésidéens, Johanistes, Josephistes, Jovinianistes, Kantéens, Libellatistes, Lucianistes du II° siècle, Luciferiens, Macariens, Macédonianistes, Maguséens, Marcelliens, Marcosians (ou Ascodroutes ou Ascodroupites), Lartinistes, Massaliens, Melchisedechiens (ou Intouchables ou Alogiens), Melchites, Mélétiens, Ménandriens (ou Ménandrianistes), Métangismonites, Miaphysites, Millénaristes (ou Chialistes chrétiens), Monoénergétistes, Montanistes (ou Cataphrygiens ou Proclianistes), Néposites, Nestoriens, Nicolaïtes, Noétistes, Novatiens (ou Novationnistes, ou Cathariens), Nyctages, Omousiastes, Ophites (ou Serpentins), Origènistes (ou Adamentins), Orthotyrites, Passalorynchistes, Patermenants (ou Faux interpréteurs), Paterniens (ou Vénustianistes ou Patriciens), Patripassiens, Paulinistes, Pélagiens (ou Célestiens), Pétrobrussiens, Photiniens (et Bonosiens), Pneumatistes, Pneumotomaques, Polémiens, Praxéens, Prédestinatiens, Préponistes, Procliens, Psatyriens, Ptolémaïtes, Quartodécimants (ou Tétradites ou Paschatistes), Rogatiens, Sabbataires (ou Aristers), Sabelliens (ou Sabellianistes), Saccophores (ou Porte-sacs), Sacinéens, Samiariens, Samosaténiens, Sataniens, Saturniniens, Sembiens, Sévèrianistes (ou Phtartolâtristes), Simoniens (ou Simoniaques), Subordinationnistes, Symmachiens, Synusiastes, Tascodrugites (ou Phrygiastes ou Passalorynchistes, Théodotistes, Théopaschistes (ou Thépathétiques), Théophrones, Théropsychites, Théosébites, Thnétopsychistes, Timothéens, Triscilites, Unoclastes, Va-nu-pieds, Valentiniens (ou Polythéens, ou Secundiens), Valésiens, Xéraïens, Zachiens (ou Phémionites ou Connaissants)

    • les sectes catholiques tardives (après l'an 750) les plus connues sont >>> Adiaphoristes ou Flaciens (1570), Agonyclites (710), Albanois ou Albarenses (796), Albatis (1390), Almariciens, (1200), Amsdorphiens, Antoinistes (1910), Arnaldistes (1309), Arnoldistes ou Publicains ou Poplicains (1136), Asthatiens ou Astates ou Volubiles (840), Attingans ou Athinganes (800), Bagnolois (765), Baïanistes, (1589), Baruliens (1185), Bérangariens (1055), Blancs (1499), Bogomiles (927), Borrelistes (1540), Caputies (1186), Christianocathégores ou Accusateurs (758), Cornartiens (1566), Cottereaux ou Roturiers (1180), Dorelistes (1775), Dulcinistes (1307), Ensabbatés (1240), Faux Apostoliques (1123), Fidélistes, (1668), Flagellants (1260), Fraticelles ou Bisochs (1294), Frérots ou Fraticelli (1292), Garveyistes (1970), Gazarès, (1197), Guillemins (1300), Hattemistes, (1680), Henriciens (1140), Hutchinsoniens (1727), Illuminés ou Illuminati (1575), Illuministes (1613), Incestueux (1065), Jacobaux (1415), Joachimistes (1210), Josephistes (1180), Kardécistes (1857), Lollards (1374), Lucianistes (ceux de 1550), Martinisme (1760), Métamorphites (1525), Métaphoristes (1323), Mysticites (1841), Nominaux (1090), Orebites (1410), Papistes ou Ultramontanistes (1540), Patureaux (1251), Paulitiens ou Pauli-joannites ou Attingants (785), Porrétains (1148), Risswickiens (1470), Rodistes (1934), Rosenfelders (1763), Russiens (1560), Sabatniki (1470), Sabbatéens (1666), Santériens (1660), Schwencken-feldiens (1530), Segarellites (1244), Servétiens (1563), Semi-Pélagiens (810), Sillégiens (1232), Skoptzy -(1770), Sociniens (1628), Stadingues (1232), Strigolniks (1375), Swedenborgiens (1757), Tractarianistes (1833), Turlupins (1225), Umbilicains ou Quiets (1340), Utraquistes ou Calixtins (1419), Véciliens (1083), Whilelmiens (1360)

    • les Catholiques proprement dits, apparaîssent officiellement sous ce nom en 325 (à Nicée).

    • De nombreux ordres monastiques sont rattachés au catholicisme >>> les astérisques indiquent des ordres où existent des branches féminines Antonins(en 320)- Assomptionnistes(1845)- Augustins*(376)- Basiliens(362)-Béguines(1140)- Bénédictins* ou Moines noirs(1180)- Bernardins*(1115)- Bon pasteur*(1651)- Camaldules(1027)-Capucins*(1528)- Carmes* dont les Déchaussés(1156)-Célestins*(1254)- Chalaisiens(1124)- Chanoines réguliers*(650)-Chapelains(1052)- Chartreux*(1084)- Chevaliers divers(1099)- Chevaliers de Malte(1530)- Cisterciens*(1098)- Clarisses* dont Déchaussé(1212)-Clercs réguliers(1524)- Clunysiens(1100)- Colettines(1370)- Conceptionnistes(1447)-Cordeliers*(1250)- Dominicains*(1206)- Feuillants*(1577)- Filles du calvaire*(1842)- Fontévristes*(1091)- Franciscains ou Frères mineurs*(1209)- Frères chevaliers(1099)- Frères de l'observance ou Déchaussés(1517)-  Grandmontains(1076)- Guillelmites(1274)- Hospitaliers(1048)-Jacobins(1218)- Jésuites(1540)-  Maristes(1816)- Mauristes(1618)-Mercédaires(1218)-Moines noirs(503)- Minimes*(1492)- Missionnaires(1816)- Observance stricte(1896)- Olivetains(1344)- Opus Dei(1928)- Ordre de Citeaux(1989)- Prémontrés*(1120)- Recollets(1499)- Salésiens*(1864)- Servites(1233)- Soeurs diverses*(1630)-Sylvestrins(1231)- Templiers(1119)- Tiron, congrégation(1105)- Toussaints(1062)- Trappistes*(1663)-Trinitaires(1198)- Urbanistes(1250(- Ursulines*(1535)- Visitandines*(1610)

    • les Églises orientales sont actuellement catholiques mais indépendantes. Les principales sont qualifiées de : Eglises arménienne, byzantine, copte, éthiopienne, greco-ukrainienne, guèze, maronite, syriaque.Elles ne diffèrent guère que par les rites. Certaines sont qualifiées de ''uniates'', quand elles ont passé un accord avec Rome

    • les Orthodoxes apparus à l'occasion du schisme de 1054, ont des divergences surtout d'ordre rituel, liturgique et anti-hiérarchique.Les grandes branches de l'orthodoxie font référence à (2 conciles), ou à (3 conciles) ou aux (7 conciles) On connut quelques sectes orthodoxes >> Barlaamites (1340), Melkites (1054), Palamistes (1342), Quiétistes ou Molinosites (1680)

    • les Pré-protestants  commencèrent à jeter leurs bases de protestation-contestation dès le XIV° siècle, avec diverses sectes (bien sûr taxées d'hérésie) comme les >>  Wiclefites ou Vuiclefiens (1375), Hussites (1408), Orebites (1410), Pikardins ou Adamites nouveaux (1414), Thaborites ou Orphelins (1417), Calixtins ou Ultraquistes (1419), Illuminés ou Alumbrados (1519), Davidiques (1519)

    • les Protestants  apparurent vers 1520 et seront ultérieurement répartissables en 5 familles : calvinistes, épiscopaliens, évangélistes, luthériens, méthodistes. Les différences avec le catholicisme sont surtout aux niveaux des sacrements, du clergé, des rites et du panthéon secondaire (les Saints et Marie) Voir en fin de ce chapitre le tableau d'une centaines de divers courants protestants

    • le Restaurationnisme  est un terme chrétien, exprimant qu'il semble opportun que la religion se réfère aux principes initiaux du temps du Christ. Ce mot est donc seulement un qualificatif, applicable à certains mouvements ou sectes (comme les Christadelphes, les Pentecôtistes, les Apostoliques, etc)

    • les Témoins de Jéhovah (ou Etudiants de la bible) promeuvent un système chrétien où Jéhovah est le père, qui a un fils Jésus (identique à St Michel) dont les qualités peuvent faire prétendre à ce qu'il soit un modèle d'homme parfait. Jésus doit revenir prochainement et régner 1000 ans (c'est la théorie du millénarisme). Le Saint-esprit est également adopté. Le dogme doit être conforme à la bible et aux fondamentaux ancestraux du christianisme (restaurationnisme).Les rites sont de tendance protestante. L'âme d'un Témoin est immortelle.

    • les Vaudois étaient des non-violents, voulant simplifier le dogme catholique. Vers 1539, ils subirent une destruction totale, de la part de 2 commanditaires d'assassins de l'époque (le roi François 1° & le pape Paul III, unis dans l'action  meurtrière)

  • d.La Christologie est un domaine de la théologie chrétienne, relatif à tout ce qui concerne Jésus-Christ. Les options relationnelles entre Christ et Dieu, vues ci-dessus, en font partie.

  • e.les Pères de l'église sont des religieux (souvent évêques) qui ont oeuvré à la mise en forme archaïque du dogme chrétien.On peut surtout citer >>> entre les années 100 à 150, les Pères apostoliques (Clément de Rome-Ignace d'Antioche-Polycarpe de Smyrne-Justin de Samarie), puis entre 150 et 200, les Pères apologètes (Irénée de Lyon-Hyppolite de Rome-Cyprien et Tertullien de Carthage-quelques autres d'Alexandrie), puis vers 350/400, les fondamentaux (Augustin d'Hippone-Hilaire de Poitiers-Ambroise de Milan-Jérôme de Stridon)

8.le TRIPHYSISME(chrétien) est tel que (Dieu) est associé à (Christ*) et leur entité est associée au (Verbe**) On dit aussi en synonymie : HOMOIOUSIOS (mais c'est un homoiousios tricéphale)

Attention : en 574, une secte chrétienne a été nommée ''trithéiste'' ce qui est une erreur, car le trithéisme, c'est la croyance en 3 dieux distincts (c'est donc du polythéisme)

On aurait dû la nommer triphysite (3 hypostases associées)

 

9.il y a QUELQUES COURANTS CHRÉTIENS qui ne se posent pas les questions subtiles de mixage des hypostases, exposées ci-dessus (ce sont par exemple certaines sectes gnostiques ou bien des Hattemistes ou encore des Universalistes, qui s'inquiètent de la bonté de Dieu, plutôt que de sa structure hypostasique)

Mais par ailleurs, d'autres, comme les Damianistes (sectataires du VI° siècle) se crurent obligés de compliquer encore ce système en inventant une quatrième hypostase (quatrième ''dimension'' de la Trinité) en prétendant que la somme des 3 natures de Dieu représente une nouvelle hypostase !....)

 

10.NOMS des courants protestants >>

Les Calvinistes  sont surtout les : Arminiens (ou Remontrants)-Caméroniens- Coccéiens, Cotteraux (ou Corriers)-Gichteliens-Gomaristes-Gueux-Hopkinsonistes-Huguenots-Infralapsaires-Irvingistes-Macmilanistes-Molinistes-Muggletoniens-Pajonistes-Polygamites-Presbytèriens-Puritains-Richeriens-Sacramentaires (et Significatifs)-Terministes-Tunckers

Les Episcopaliens  sont limités aux : Anglicans-Brownistes-Latitudinaires

Les Evangéliques dont les plus connus sont les >> Adventistes-Amish-Anabaptistes-Assemblée des frères (ou Darbystes)-Baptistes-Bourignonistes-Brayants (ou Larmoyants)-Camisards-Campbellistes-Davidiens-Eglises de réveil-Ephraïstes-Evangélistes (secte)-Familistes-Hicksites-Huttériens-Inghanites-Mennonites (ou Méliapes)-Milléristes-Néo Apostoliques-Pentecôtristes-Plongeurs-Quakers (ou Kakers)-Ranters-Rappistes-Seekers-Shakers (ou Trembleurs)-Société des amis-Spiritualistes (Baptistes avec magie)

Les Luthériens  sont cités ci-après : Adessenaires (ou Impanateurs)-Adiaphoristes-Amsdorfiens-Antinomiens (ou Islebiens)-Antisamarains-Antosandrins-Apostolites-Arrhabonaires-Belliens-Bisacramentels-Bohémiens-Brethren-Campanistes-Carlostasiens-Concordistes-Confessionnistes-Déistes trinitaires-Effrontés-Hamstédiens-Hernhutiens-Heshutiens-Hoffmanistes-Iénois-Inférains-Illyricains (ou Flaciens)-Intérimistes-Invisibles-Justificatoires-Kelpiens-Labadistes-Laïcocéphales-Majorites-Manus imposants-Méliosandrins-Melanchtonistes-Miricains-Neutraux-Onandrins-Osiandristes-Pateliers (ou Pastilliers)-Pâtissiers-Piétistes-Rustaux-Samosatenses-Sépulcraux-Stancariens-Stanoauriens-Substanciaires-Sucofeldiens-Swenfeldiens-Tropistes-Ubiquitaires (ou Brentiens)-Vigilancialistes-Zwingliens

Les Méthodistes  sont les : Kilhamistes-Wesleyiens

   Copyright Mythes-religions ©