T5--MYTHOLOGIES MATERIALO-SPIRITUALO-PSYCHISTES

mythologies matérialo-spiritualo-psychistes

MYTHOLOGIES des RELIGIONS dont les ELEMENTS d'IMMANENCE SONT à la fois MATERIELS et SPIRITUELS et PSYCHIQUES

 

T51-on retrouve ici les religions définies au § B51 

Ce sont des religions monistes, c.à.d. que les 3 éléments de l'immanence divine (le matériel, le spirituel, le psy) sont intimement confondus dans une seule nature

Ce monisme est dit idéaliste

L'immanence divine possède  une nécessairement une composante assimilée à l'humaine âme (psy)

L'accès à la transcendance implique le détachement (c'est une notion claire dans le bouddhisme)

En occident, ce type de religion fut proposé par Eckart von Hochheim (v.1300) et suivi par des mystiques, comme les Béguards et Biguines, dont le communautarisme (non monastique) était dévoué à la contemplation

Ces religions proposent une puissance transcendantale qui, comme d'habitude, est omniprésente, omnisciente, suprême et absolue, mais elle renferme de l'idéalisme, de la spiritualité en plus d'un réalité pragmatique (les choses sont considérées comme devant avoir une âme)

Ces religions sont dites de panpsychisme

Le Bouddhisme-en est un exemple-type. Il présente des méthodes d'accès à une transcendance dite illumination (la conscience de soi), plus la révélation du monde (l'éveil ou Bodhi) et les méthodes d'application à la communauté humaine

Le ''soi'' est nommée TAGHATA (l'être) ou aussi SUGATA (le bien venu) ou surtout BOUDDHA, en référence au surnom qui a été donné à l'initiateur de cette religion (qui était nommé civilement Gautama Siddharta).

Chronologiquement, se présentérent diverses variantes du bouddhisme :

  • vers -545. Sidharta crée une religion de tendance dualiste: le DHAMMA-VINAYA ou en abrégé Dhamma, la doctrine disciplinée) qui prendra le nom de bouddhisme après sa mort.Elle évolue ensuite en diverses tendances, selon le calendrier ci-après:

  • vers -380 un schisme sépare les anciens (STHAVIRA) et les réformateurs (MAHÂSAMGHIKA)

  • vers l'an -250 les réformateurs initient un courant: le HINAYANA (ou petit véhicule), s'appuyant sur la première version orale de Bouddha, orienté vers l'accession à l'illumination, mais pour les seuls initiés . Il existe plusieurs variantes de hinayana, dont le Kadampa (lamaïste) et le Théravada (soutenu par des textes).Le Stupa est un monument -hautement diffusé en Orient- reliquaire des cendres du Bouddha,.Et les représentations iconiques du Bienheureux entraînent sa déification

  • vers l'an 50 apparaît un autre courant réformateur: le MAHAYANA (ou grand véhicule, ou Bodhisatvana ou Paramitayana) qui généralise --avec prosélytisme-- l'accès à l'absolu, pour tout le monde (c'est le Sangha).Il faut renoncement, compassion et désintérêt pour découvrir la vacuité du monde, ce qui mène heureusement à l'absolu. Les variantes du mahayana sont : le ZEN (la méditation silencieuse assise, terme japonais), le CHAN (sa variante chinoise), le SON (sa variante coréenne), le DZOGCHEN (sa variante tibétaine), le NICHIREN (extrême-oriental, vers 1260, et sa branche occidentale SOKKA GAKAÏ en 1930), le DHYANA (qui est seulement un exposé des divers étages de la méditation).

  • Le VAJRAYANA (ou véhicule de diamant, ou Bouddhisme tantrique, créé vers + 350) comporte diverses tendances régionales >> le mantrayana (utilisation des mantras, qui sont des mélopées originellement hindouistes et du yoga, gestuelle physico-mentale), le sahajayana (secte bengali), le kalaçakrayana (véhicule de la roue du temps), le shingon (Japon), le rissho kosei kaï (Japon) , le zhen yan (Chine), le tendaï (Japon) ou tientaï (Chine), le lamaïsme (Tibet, où il est syncrétique avec l'hindouisme et l'animisme), le nyingmapa (Tibet), le mahikarisme (Japon) , version ésotérique

A travers ces syncrétismes bouddhiques, un panthéon s'est formé par acquisition de divers dieux empruntés aux religions géographiquement voisines. Bouddha est devenu le dieu principal, on y retrouve des Dévas hindous (mais ne sont plus des ''dieux'', ils n'ont qu'un rôle de divinités adjointes) On y révère en outre d'autres divinités, comme AMITABHA (la misèricorde lumineuse), BODHISATTVA (l'aptitude protectrice), SAMANTABHADRA (le bonheur), EMMA-O (le juge des enfers), etc

Le bouddhisme tantrique propose des pratiques d'accès à la conscience de soi >> ce sont des postures du corps, avec rituels (exemples :le yoga, l'asana, la prânayama, le mudra pour les mains, etc)

Le Sikhisme >>- est une religion très simple : il y a WAHEGURU (la transcendance éminemment spiritualiste et bonne) -Et rien d'autre

Elle fut fondée par le Guru Nanak, vers 1515

L'Udasisme est une variante du sikhisme

Le transthéisme   est un panpsychisme (ci-dessus), mais sans dieu créateur

Le Jaïnisme >>- Leur DIEU-UNIVERS est préexistant et il immerge (sans les créer) les 6 substances fondamentales composant le monde >> l'espace, la matière, le temps, l'âme, la loi, la justice. Ce dieu est omniprésent au fil des temps, à travers divers avatars(R65) (dits THIRTHANKARAS) représentés chacun par un guide (DJINA) dont la durée de vie est variable de 50 ans à 8 millions d'années (il y eut 24 djinas).

L'illumination jaïniste (accès à la transcendance) est atteinte après plusieurs réincarnations.

 

T52-les mythologies avec dualisme sont -ici- celles de dualisme idéaliste

Elles sont mieux définies au § B52

Le panenthéisme   propose un accès à la transcendance, en partant d'une immanence divine complète, avec ses 3 composants groupés (le matériel + le spirituel + le psychique)

 

Comme dans toutes les religions, le matériel dépend d'études (sur la cosmogonie), le spirituel  (sur la théologie) et le psychique  (sur la psychologie)

 

Le panenthéisme est une notion cosmique, ce qui implique que dieu habite dans le cosmos (le ciel), image classique de toutes les religions, signifiant qu'elles ne savent pas où situer dieu, puisqu'il est irréel. Dieu est toujours à la fois (contenu dans) et (contenant de) l'univers

C'est différent du panthéisme, où les 3 composants de l'immanence sont déifiés, ce qui évite d'avoir besoin d'accéder à la transcendance.

Le panenthéisme est en usage chez certaines peuplades d'Amérique du Nord-et ce fut également la théorie des néoplatoniciens (Plotin) et de Spinoza

Les sectes des Chrétiens Pneumatistes (en 373 en Macédoine), des Ranters (en 1653 en G.B) et des Rodnovery (en 1934 en Russie) furent panenthéistes

La secte ''Science chrétienne'' (USA, 1886) est panenthéiste : il y a 1 Dieu (un peu chrétien, mais mixte Père et Mère) et un Christ (peu classique) Il y a ici ensuite un credo (éradiquant la matière, considérée comme le Mal), un seul but (vaincre le péché), et une seule parole (apporter de la logique dans le dogme)

Le paracelsisme >>   Il a été initié par Cornélius Agrippa (v. 1500) et Paracelse (v.1530)

 

 

T53-le panthéisme

Le panthéisme est une version inaboutie de panenthéisme, car l'atteinte à la transcendance n'est plus ici nécessaire, puisque les diverses parties de l'immanence (matérielle, spirituelle et psychique) y sont déjà considérées comme divines (donc plus besoin de chercher le divin dans une transcendance externe, on l'atteint aux étages inférieurs...)

Panthéisme = omniprésence de Dieu dans l'immanence même, qui est alors considérée comme ayant une finalité (c'est le prospectivisme)

Perse >>-Le Zoroastrisme fut une religion faisant suite au Mazdéisme (de type polyadiste) et qui devint monothéiste avec le penseur Zarathoustra. Bien que AHURA MAZDA (ou Ohrmazd) fut le dieu créateur unique, ses 2 principaux descendants (des jumeaux) formaient dualisme >> c'étaient SPENTA MAINYU (le bien, le bénéfique, la clarté) et ANGRA MAINYU (le mal, les ténèbres, les maléfices).  Ahura a plus tardivement digéré Spenta, ce qui permet donc de classer le zoroastrisme en panthéisme

Les 6 autres divinités qui sont issues de Ahura Mazda sont (LES IMMORTELLES BENEFIQUES ou YAZATAS, toutes tournées vers le bien), dont les 6 noms sont AMERETÂT (la pérennité)--ASAM VAHISHTA (la juste vérité)--HAURVATÂT-(l'intégrité)--SPENTA ARMAITI (la pensée profonde)--VOHU MANU (la bonne morale)--XSHATHRA VARYA (la meilleure des lois)--

Les Parsis >> sont des zoroastristes installés en Inde depuis l'an 700

Les Antoinistes >> sont des panthéistes, appartenant à une secte de Chrétiens guérisseurs (1910)

   Copyright Mythes-religions ©