B9--RELIGIONS à DOUTES

religions à doutes

RELIGIONS PRÉSENTANT des DOUTES

Ces religions présentent des incertitudes soit au niveau de leur dogme (qui est incomplet, ou partagé ou bâclé), soit parce qu'elles récusent l'accès à la transcendance, soit encore parce qu'elles n'ont pas de fonction mystique

 

B91-le monisme restreint (ou immanentisme)  est un monisme où l'on ne cherche pas à accéder à la transcendance.Donc on y reste dans l'immanence divine

C'est un peu une forme d'agnosticisme : on se contente de chercher Dieu dans une immanence, nommée alors ''l'amour de la vie''   Et ceci apporte quand même à ses adeptes la sérénité athée

 

B92-l'athéisme transcendantal   réfute qu'il y ait une notion ''divine'' dans la structure de la transcendance. Donc ici, on admet bien la présence d'une ''Puissance cosmique'' mais ce n'est pas une divinité. Cette Puissance est un ''grand tout'', impliquant une immensité spatiale, une fonction logique, un état scientifique et pragmatique, un fond spirituel mais amoral et une faculté cognitive lui autorisant un contact avec l'homme. C'est une transcendance laïque (adivine)

 

B93-le syncrétisme  est une association de plusieurs éléments issus de diverses tranches dogmatiques religieuses, avec lesquels on reforme un ensemble dogmatique mixé, affectable à une seule religion. Ladite religion syncrétique est en général dualiste, car les éléments qu'on y a apportés sont multiples, ce qui entraîne la présence d'oppositions

-l'irénisme est une forme un peu particulière de syncrétisme: c'est la proposition d'unification de plusieurs religions sous un dogme commun (c'est donc une association proposant d'aboutir à un syncrétisme logique)

L'œcumènisme est un irènisme pour les religions chrétiennes

 

B94-les religions du new-âge sont des syncrétismes soit humanitaires, soit au contraire égoïstes

La religion naturelle est une proposition de religion syncrétique philosophique et universelle, faisant fi des dogmes complexes usuels

 

B95-les quasi-religions  n'ont souvent de religieux que le nom. Elles concernent surtout des états de conscience ou des problèmes de Société .Les termes de religion politique, para-religion, pseudo-religion n'ont en fait pas grand chose de religieux, sinon des similitudes linguistiques, car on y utilise des mots comme: dogmatisme, croyance, idéologie....mais ce ne sont que des assimilations, appliquées à des notions laïques

   Copyright Mythes-religions ©