Y4-LES MISES en CAUSE des RELIGIONS

mises en cause des religions

LES MISES en CAUSE des RELIGIONS

Les religions peuvent être mises en cause pour plusieurs raisons :

Y41-leur nocivité envers la société humaine

Elles provoquent des conflits incessants et les guerres de religions ont causé des drames meurtriers dans beaucoup de civilisations (des mythes en tous genres les soulignent)

 

Y42-leur nocivité envers la personne humaine

Le fait d'accéder au divin implique une absence de la rationalité et un abandon de la responsabilité individuelle

La destruction de la personnalité humaine au profit d'un système religieux préfabriqué et surtout intangible, est souvent perçu comme une réalité de déroute psychique (lavage de cerveau, qui existe aussi d'ailleurs pour des systèmes politiques)

Bien sûr, quand il s'agit de sectes à mobiles prégnants , c'est encore plus formel

Certains reprochent aussi l'aspect mortifère de la transcendance, qui nous enferme dans le temple de son isolement, au détriment de la joie naturelle de vivre

L'universisme >> est un mouvement anti-religieux occidental qui essaie de regrouper tous les les agnostiques, athées, déistes, monistes, post-modernistes, scientistes et autres variantes opposantes, pour lutter contre l'irrationalisme de la foi et des dogmes

Le transcendantalisme >>   est un autre mouvement anti-religieux (et anti-politique) américain du XIX° siècle, proposant une société communautaire humaniste où chacun devrait sublimer ses fonctions spirituelles et psychiques supposées transcendantales

 

Y43-les doutes sur la validité des dieux

Les dieux (Y14), malgré la respectueuse vénération dont on les entoure, ne sont pas des personnages fiables : ils doutent de leur valeur, ils se combattent en permanence, ils changent de fonctions au fil du temps, ils mettent en cause notre perception contingente

Les doutes des dieux envers eux-mêmes, sont proposés dans des textes multiples :

Bible >> La RÉVÉLATION est le témoignage que Jésus apporte aux hommes, pour dire que lui est en communication avec Dieu (Y14) ; mais ceci révèle l'incertitude de Dieu de se faire appréhender en direct par l'homme, puisqu'il envoie un témoin : Dieu doute de lui-même

Bible >> L'apocalypse est l'exposé d'une destruction finale, au profit de la reconnaissance d'une simple entité (le Verbe) qui est un avatar (R65) déique, supposé nécessaire pour que l'humanité comprenne ce que Dieu en direct n'a su lui faire comprendre

Grecs anciens >> Les guerres entre les Dieux, les Titans et les Géants, battent en brèches les apparentes qualités et convictions divines

Hindouisme >> Dans le Mahâbhârata, les (mauvais) oncles des (bons) PÂNDAVAS arrivent à éjecter ces derniers, au grand dam de la crédibilité des déités

Nordiques >> Le RAGNARÖK (le crépuscule des dieux Scandinaves) est le moment de la fin du monde, quand des guerres divines vont causer les destructions cosmiques ultimes

Les dieux meurent, entraînant bien sûr la disparition corrélative de l'Homme. On peut percevoir cette forme de suicide des dieux polythéistes, comme un abandon de la validité de ces dieux, au profit de la mise en place d'une certaine transcendance

 

   Copyright Mythes-religions ©