MYTHES de RELIGION : CLASSEMENT des RELIGIONS

le classement des religions

B1-Les religions sont classables et qualifiables selon leurs fonctions.

Or la principale fonction d'une religion est de faire accéder l'adepte au transcendantal divin.

Donc leur classement sera fait à partir des origines d'accès à la transcendance divine, qui sont incluses dans l'immanence divine, elle-même constituée de bases matérielles, spirituelles et psychiques

 

 

 

 

   Copyright Mythes-religions ©

religions à base psychiste

RELIGIONS où l'on ACCÈDE à la TRANSCENDANCE DEPUIS une IMMANENCE DIVINE POSSEDANT une PREPONDERANCE de PSYCHISME

Ces religions sont théistes

B71-ces religions sont dualistes

et les éléments dualistes qui les concernent (qui sont nternes à leur immanence) sont surtout >>

---(l'âme opposée au corps)

---(le monde construit opposée au monde sensitif)

---(le noumène opposé au phénomène)

---(la vérité opposée à l'illusion)

---(le yang opposée au yin en orient)

   Copyright Mythes-religions ©

religions à doutes

RELIGIONS PRÉSENTANT des DOUTES

Ces religions présentent des incertitudes soit au niveau de leur dogme (qui est incomplet, ou partagé ou bâclé), soit parce qu'elles récusent l'accès à la transcendance, soit encore parce qu'elles n'ont pas de fonction mystique

 

B91-le monisme restreint (ou immanentisme)  est un monisme où l'on ne cherche pas à accéder à la transcendance.Donc on y reste dans l'immanence divine

C'est un peu une forme d'agnosticisme : on se contente de chercher Dieu dans une immanence, nommée alors ''l'amour de la vie''   Et ceci apporte quand même à ses adeptes la sérénité athée

 

B92-l'athéisme transcendantal   réfute qu'il y ait une notion ''divine'' dans la structure de la transcendance. Donc ici, on admet bien la présence d'une ''Puissance cosmique'' mais ce n'est pas une divinité. Cette Puissance est un ''grand tout'', impliquant une immensité spatiale, une fonction logique, un état scientifique et pragmatique, un fond spirituel mais amoral et une faculté cognitive lui autorisant un contact avec l'homme. C'est une transcendance laïque (adivine)

 

B93-le syncrétisme  est une association de plusieurs éléments issus de diverses tranches dogmatiques religieuses, avec lesquels on reforme un ensemble dogmatique mixé, affectable à une seule religion. Ladite religion syncrétique est en général dualiste, car les éléments qu'on y a apportés sont multiples, ce qui entraîne la présence d'oppositions

-l'irénisme est une forme un peu particulière de syncrétisme: c'est la proposition d'unification de plusieurs religions sous un dogme commun (c'est donc une association proposant d'aboutir à un syncrétisme logique)

L'œcumènisme est un irènisme pour les religions chrétiennes

 

B94-les religions du new-âge sont des syncrétismes soit humanitaires, soit au contraire égoïstes

La religion naturelle est une proposition de religion syncrétique philosophique et universelle, faisant fi des dogmes complexes usuels

 

B95-les quasi-religions  n'ont souvent de religieux que le nom. Elles concernent surtout des états de conscience ou des problèmes de Société .Les termes de religion politique, para-religion, pseudo-religion n'ont en fait pas grand chose de religieux, sinon des similitudes linguistiques, car on y utilise des mots comme: dogmatisme, croyance, idéologie....mais ce ne sont que des assimilations, appliquées à des notions laïques

   Copyright Mythes-religions ©

religions matérialistes

RELIGIONS où l'on ACCÈDE à la TRANSCENDANCE DEPUIS la PARTIE MATÉRIALISTE de L'IMMANENCE DIVINE

Ces religions sont déistes

B21-ces religions sont dualistes (un dualisme cosmique)

On les nomme polythéistes Elles possèdent de nombreux dieux, affectés à des objets, ou à divers éléments naturels ou à des éléments moralo-sociaux (par exemple le soleil, le chêne, le boeuf, la sagesse)

Elles présentent des dualismes (internes à leur immanence), qui sont généralement  géo-cosmiques, comme >>

(l'air opposé à l'eau)--(le chaud opposé au froid)--(le ciel opposé à la terre)--(le jour opposé à la nuit)--(la montagne opposée à la  rivière)--(le soleil opposé à la  lune)--(le sud opposé au nord)--(le yang oriental opposé au yin)

Le polythéisme est acosmique, c'est à dire que les dieux et les esprits sont multiplement répartis dans les structures du monde.

Et chacun de ces éléments permet à l'adepte de se construire une part de la ''connaissance'' (chaque dieu permettant partiellement l'accès à la transcendance).

Les dieux (Y14) n'y sont pas forcément immortels

Le polythéisme comporte diverses variantes >>

    • le dithéisme au sens strict est un cas particulier de polythéisme où il y a 2 dieux en cause. Il ne faut pas le confondre avec le dyadisme (ou religion à dyade) qui est un polyadisme à 2 têtes principales (c.à.d. 2 dieux préférentiels avec plein d'autres dieux subalternes), ni avec le diphysisme, qui est le cas d'un monothéisme où le dieu est bi-formé de 2 constituants (ou hypostases) fusionnés

    • le trithéisme est un polythéisme où il y a 3 dieux . C'est bien sûr différent du triadisme (où il y a 3 dieux préférentialisés) ou du trinitarisme (où il y a 1 seul dieu tri-composé de 3 hypostases, confondues) ou du triphysisme (où il y a 1 seul dieu, avec 3 hypostases accolées et non pas confondues)

    • l'animisme est un polythéisme classique, affectant un dieu à chaque objet, à chaque être vivant, à chaque principe socio-moral.Il a peu de dogme dans l'animisme et les dieux ou esprits ont souvent une connotation magique

 

B22-le chamanisme est une variante luxueuse d'animisme, car on y promeut des individus (shamans ou chamanes ou prêtres ou sorciers) à des fonctions de contacts avec les dieux  et esprits. Ce rôle les incite à créer des rituels spécifiques (dont transes, vols humains, magies guérisseuses diverses)

B23-le polyadisme est un animisme dans lequel quelques dieux ont été promus à des rôles majeurs, alors que les autres dieux ne forment plus alors qu'un vaste panthéon plus secondaire

Le polyadisme le plus usuel est le triadisme (3 dieux choisis parmi tous les autres, groupés pour former une triade, dont les rôles essentiels seront soit la création du monde, soit la gestion du monde, soit les 2)

 

B24-l'hénothéisme est un animisme où est choisi un seul dieu, à qui sont confiées des fonctions préférentielles (c'est donc un polyadisme réduit à sa plus simple expression : poly devient mono)

Le dieu(Y14) principal est vénéré plus que tous les autres, ceux-ci restant enfouis dans le panthéon

la monolâtrie est un hénothéisme dans lequel le dieu principal est en outre affecté à un groupe humain spécifié (une cité, une nation, une tribu)

 

B25-le fétichisme est un animisme (adoration d'éléments naturels) dans lequel une prépondérance est affirmée envers les petits objets, grigris et masques

 

B26-le culte des images est une autre variante d'animisme où ce sont les images religieuses qui sont fondamentalement adorées

 

B27-le culte des idoles (ou idolâtrie) est une variante de polythéisme où les divinités et les esprits sont surtout des statues. Le totèmisme en est un cas particulier

 

B28-l'évhémerisme est une variante de polythéisme, dans laquelle les dieux (Y14)(et les héros) sont considérés avoir été des personnages réels, dont les aventures idéalisées ont fini par former des mythes

   Copyright Mythes-religions ©

religions matérialo-psychistes

RELIGIONS où l'on ACCÈDE à la TRANSCENDANCE  DEPUIS une IMMANENCE DIVINE où DOMINENT les PARTIES MATÉRIALISTE et PSYCHIQUE

Ces religions sont déistes

B81-certaines de ces religions sont monistes 

--monisme signifie que les 2 éléments de l'immanence divine (le matériel, le psychique) sont intimement confondus dans une seule nature--

C'est un monisme métaphysique transcentantal psycho-physique avec les variantes :

  • le physicalisme qui est un synonyme (éxotérique)

  • l'hermèsisme qui est un physicalisme ésotérique à prédominance psychique et à pratiques magiques. L'hermésisme est en fait la première approche historique du physicalisme, car il offrit pour la première fois, le groupage des notions de matière (issues du cosmos) et de pensée (issues de l'Homme)

  • On classe dans l'hermèsisme les religions à base d'hermétisme (forme plus ancienne, syncrétique occulte, greco-égypto-judéo-chrétienne, initiée par HERMES TRISMEGISTE)

  • le chemin d'accès à la transcendance est ici souvent le holisme (c'est à dire l'amélioration de l'immanence, grâce à la sensitivité humaine, permettant d'atteindre une transcendance plus affinée)

 

B82-certaines autres de ces religions sont dualistes 

c'est le dualisme platonicien (ou dualisme éthique quand il y a en outre de la morale)

Ces dualismes sont une coexistence oppositionnelle entre les 2 principes fondamentaux que sont : d'une part l'ensemble (le bien, le psy, le yang) et d'autre part l'ensemble opposé (le néfaste, la matière, le yin)

On trouve souvent ce dualisme résumé sous la forme ''le corps contre l'âme''

Ces religions sont prospectivistes envers leurs déités, c'est à dire qu'on a tendance à leur attribuer une finalité, une sensibilité, une intelligence du comportement que leurs états d'entités naturelles ne laisseraient pas supposer.

Pour certaines, la matière y est considérée comme vivante (c'est ce qu'on nomme l'hylozoïsme)

 

-le magisme  est aussi de ce type, incluant une connotation astrolâtrique (c'est une variante zoroastriste, qui adorait surtout les astres)

-le satanisme  est aussi de ce type, car tout y est orienté vers le mal (et de ce fait, le satanisme est tellement tendancieux qu'il perd son dualisme et devient moniste). Le dieu est ici un dieu maléfique, solitaire ( mais quand même accompagné d'un petit panthéon de quelques démons néfastes)

 

B83-les religions liées à la magie : en fait, toutes les religions possèdent une part de magie, surtout sensible à travers les rites (transes, tabous alimentaires, adoration d'objets, théurgie, chiffre 7 sacré, construction d'idoles pieuses....) Mais quelques unes ont vraiment la magie pour base dogmatique.Voir § T83

   Copyright Mythes-religions ©

religions matérialo-spiritualistes

RELIGIONS où l'on ACCÈDE à la TRANSCENDANCE, DEPUIS les ELEMENTS (MATÉRIALISTE et SPIRITUALISTE) de L'IMMANENCE DIVINE

Ces religions sont déistes

B31-quelques unes de ces religions sont monistes 

--monisme signifie que les 2 éléments fondamentaux de l'immanence divine (le matériel, le spirituel) sont intimement confondus dans une seule nature (mono)

Il s'agit ici d'un monisme métaphysique transcendantal (voir Spinoza, pour qui l'esprit est l'idée du corps)

 

B32-les autres religions de ce type sont dualistes 

c'est un dualisme gnostique (dit également dualisme cartésien) opposant la création faste (issue d'un dieu honnête) à un monde chtonien néfaste (créé par un démiurge méchant)

   Copyright Mythes-religions ©

religions matérialo-spiritualo-psychistes

RELIGIONS PERMETTANT L'ACCÈS à la TRANSCENDANCE depuis SIMULTANÉMENT les 3 COMPOSANTES : MATÉRIALISTE, SPIRITUALISTE et PSYCHIQUE de L'IMMANENCE DIVINE

B51-certaines de ces religions sont monistes

--monisme signifie que les 3 éléments de l'immanence divine (le matériel, le spirituel, le psy) sont intimement confondus dans une seule nature

C'est un monisme idéaliste (voir HEGEL) dans lequel on distingue:

  • le panpsychisme où les éléments psychiques (donc avec âme) sont dominants dans l'immanence divine

  • le transthéisme qui est un panpsychisme où le(s) dieu(x) n'est(sont) pas créateur(s)

 

B52-certaines autres de ces religions sont à dualisme, type idéaliste 

Le panenthéisme  propose un accès à la transcendance, en partant d'une immanence avec une équirépartition entre ses 3 composantes qui sont (le matériel + le spirituel + le psychique)

On y réaffirme que la transcendance de Dieu est à la fois (contenue dans) et est aussi (le contenant propre de) l'univers

 

B53-le panthéisme est différent du panenthéisme, car les 3 composants de l'immanence y sont déifiées, ce qui leur donne un rôle directement transcendantal (il n'y a plus ici besoin de chemin d'accès entre immanence et transcendance : ces notions sont en court-circuit)

   Copyright Mythes-religions ©

religions spiritualo-psychistes

RELIGIONS où l'on ACCÈDE à la TRANSCENDANCE, en PARTANT à la FOIS des ÉLÉMENTS (SPIRITUALISTE) et (PSYCHIQUE) inclus dans L'IMMANENCE DIVINE

Ces religions sont théistes

B61-certaines de ces religions sont monistes

--monisme signifie que 2 des éléments de l'immanence divine (le psy, le spirituel) sont intimement confondus dans une seule nature--

Ce type de monisme est dit métaphysique transcendantal rationaliste

 

B62-certaines autres de ces religions sont dualistes

(c'est ici un dualisme de type idéaliste immatérialiste - voir George Berkeley)

Les religions de cette famille sont dites monothéistes (ce monothéisme est cosmique, c'est à dire que leur dieu (§Y14) concentre en lui tous les éléments transcendantaux, contrairement aux versions polythéistes, où ces éléments sont diffus)

Les cas particuliers de monothéisme sont :

  • 1.le vrai monothéisme (au sens strict) est l'unitarisme, dans lequel Dieu est formellement défini comme une seule entité indivisible et insécable -et sans panthéon- Chez les Chrétiens, on nomme cela l'unitarisme biblique ou unitarisme fondamental

  • Remarque sur le terme UNITARISME : ce mot implique des questions d'unité de pensées ou d'actions.Il n'exclut donc pas l'idée de dualisme, qui n'en est alors qu'une qualité de la structure interne. On utilise l'idée unitariste dans diverses approches >>> d'une part, l'unitarisme de la religion juive (avant le Christ) proposait une définition monothéiste stricte. Le monothéisme rabbinique est de cette nature. Ensuite, vers l'an 65, les Chrétiens (dont les Ebionites) initièrent une religion vraiment monothéiste, connue sous le nom de ''unitarisme fondamental ou unitarisme biblique''.Puis vers 170, la secte des monarchianistes forma une branche dite unitairienne (ou modaliste) parce qu'elle revenait vers l'unitarisme biblique. Ensuite, vers l'an 300, la secte des arianistes proposa une adaptation du binitarisme diphysite, qui fut nommée unitarisme libéral (ou radical) -ce qui était une dénomination absurde, puisque c'était du binitarisme !) . Plus tard, en 1560, un mouvement protestant fut nommé ''unitarien'', ce qui n'est qu'une quasi similtude de langage, mais "unitarien" n'a en fait pas de rapport avec "unitarisme" précédemment cité (unitarien signifie qu'il y a unité autour des seuls thèmes protestants). Et enfin, en 1596, le mot proche ''uniates'' a signifié que certaines églises orientales passaient un accord d'union avec l'église romaine catholique

  • 2.une seconde série de religions monothéistes est dite de homoousios bicéphale car là, Dieu est formé de 2 hypostases fusionnées (ou coalescentes) Homoousios est un mot grec composé de (homo = même) et (ousia = essence) Donc ici le Dieu, (bien qu'unique), a une double personnalité, il est bicéphale. Ce bicéphalisme homoousios a été nommé binitarisme chez les premiers Chrétiens, dans une période où ils estimèrent que (Dieu et Christ) formaient 2 hypostases confondues – Dieu chrétien était donc à cette époque bicéphale, mais cela n'allait pas durer, puisqu'on allait sous peu le rendre tricéphale, comme on le verra deux paragraphes plus loin

  • 3.une troisiéme série de religions monothéistes est dite de homoiousios où maintenant Dieu est formé de 2 hypostases juxtaposées et non plus fusionnées comme en homoousios. Elles diffèrent d'un ''iota'' avec les précédentes (le terme homoiousios signifiant alors : de similaire substance)

  • 4.viennent ensuite les religions de tricéphalie dans lesquelles (tout en étant monothéistes) Dieu est formé de 3 hypostases .Si celles-ci sont coalescentes (c.à.d. confondues) les religions sont dites trinitaires --par exemple la Trinité, chez les Chrétiens,où les 3 hypostases sont Dieu le Père (πατερ), puis le Verbe (πνεûμα) et le Seigneur Christ (une divino-humanité τεαντζτενoζ)- Un synonyme de tricéphalisme est homoousios tricéphale .                                                            Mais une autre variante de tricéphalie existe, dans laquelle les 3 hypostases sont juxtaposées et non plus fusionnées, on dit alors que c'est du triphysisme (ou encore du  homoiousios tricéphale)

  • Remarque sur le terme HYPOSTASE : ce terme embrume un peu la compréhension du christianisme. Résumons les cas où il apparaît (cas vus ci-dessus): rappelons qu'une hypostase est un suppôt, un élément essentiel de l'immanence spirituelle divine (c'est une ousie ou ousios comme disaient les Grecs) :

  • S'il n'y a qu'une seule hypostase  c'est du monothéisme pur (comme l'unitarisme fondamental biblique, où il y a un seul dieu, indivisible et insécable -et pas de panthéon-)

  • S'il y a 2 hypostases fusionnées, c'est à dire (confondues, imbriquées, intimement liées l'une dans l'autre, coalescentes) c'est de l'homoousios bicéphale

  • S'il y a 2 hypostases associées (en dualisme) c'est de l'homoiousios bicéphale

  • S'il y a 3 hypostases fusionnée (coalescentes, confondues) c'est du trinitarisme 

  • S'il y a 3 hypostases accolées (associées) il s'agit alors de triphysisme 

   Copyright Mythes-religions ©

religions spirituelles

RELIGIONS où l'on ACCÈDE À LA TRANSCENDANCE DEPUIS LA SEULE PARTIE SPIRITUELLE DE L'IMMANENCE DIVINE

Ces religions sont théistes.

B41-elles sont dualistes

Les dualismes qu'on y rencontre (voir site  Le dualisme en histoire des religions - Persée ) sont donc spiritualistes et sont surtout >>

--(la cause opposée au résultat)

--(le concret opposé à l'utopie)

--(la conscience opposée à la connaissance)

--(le devoir opposé à la sensibilité)

--(l'être opposé au néant)

--(le fini opposé à l'infini)

--(l'idée opposée au réalisé)

--(l'intelligible opposé à l'obscur)

--(la logique opposée à la fantaisie)

--(le monde pensé opposé au monde sensitif)

--(le noumène opposé au phénomène)

--(le oui opposé au non)

--(la pensée opposée à la réalisation)

--(le plus opposé au moins)

--(le rationnel opposé au sensible)

--(le réalisme opposé au fantasme)

--(les sciences dures opposées aux sciences naturelles)

--(la vérité opposée à l'illusion) 

 

B42-neurosciences cognitives

Thématiques plus que religieuses, ces neurosciences tendent à exprimer que les phénomènes matériels ont beaucoup d'influence sur les composantes de l'esprit, que sont le raisonnement, les émotions, les perceptions

   Copyright Mythes-religions ©

sectes

B96-SECTES

Une secte est une religion déjà construite, mais qui est en instance de notoriété (d'une part, elle n'a pas encore reçu la reconnaissance politique du pays où elle est pratiquée, ensuite elle n'a pas assez d'adeptes pour avoir droit de cité, donc on la considère comme secondaire, sinon illégale. Et enfin, à son grand détriment,  elle est concurrente des autres religions qui la combattent violemment.

  • Souvent, une secte est la variante d'une religion déjà structurée, politiquement et statistiquement reconnue. Cette dernière a alors peur de perdre ses ouailles au profit de la nouvelle arrivante et elle déploie des arguments ou actions en tous genres pour la combattre (c'est du conservatisme)

  • Comme en outre les sectes sont souvent dirigées par des chefs (gourous) sans scrupules, qui s'arrogent un pouvoir psychique, physique et mercantile sur leurs adeptes, le terme de ''secte'' est devenu notablement péjoratif

  • Il existe des milliers de sectes (en cours de création, ou provenant du passé ou disparues) Il y en a beaucoup trop pour les citer toutes, mais voir toutefois les plus usuelles ou les plus connues historiquement, dans le tableau en exergue de la présente page, tableau nommé ''religions et sectes''

Vous pouvez créer votre secte : les principales religions sont exposées dans des tableaux synthètiques exposés en exergue (nommés comparatifs des religions)

L'un de ces tableaux est vierge, donc il vous suffit de remplir la vingtaine de cases avec les paramètres qui vous conviennent et vous aurez construit la secte idéale (tout au moins idéale......... pour vous seul !)

Mais si vous avez un bon support publicitaire, vous pourrez peut-être réussir à convaincre de nombreux adeptes et vous pourrez prétendre avoir créé une nouvelle religion.

   Copyright Mythes-religions ©