L2-MYTHES RELATIFS à la CONCURRENCE

la concurrence

Les MYTHES  SOULEVES par l'IDEE de CONCURRENCE

L21-La concurrence entre personnes

La concurrence est une notion libertaire, mais créant bien des entraves

Grecs anciens >> PÂRIS, prince amoureux de la belle HELENE est en concurrence avec le mari d'icelle (MENELAS, roi de Sparte) Mais Pâris en mourra, suite à la guerre de Troie qui est initiée à cette occasion

Hébreux >> ESAU (l'aîné laid et rustre) et JACOB (le cadet beau et subtil) étaient les enfants de parents très âgés, nommés ISAAC (le fils réchappé du sacrifice d'Abraham) et REBECCA, sa femme.

Les 2 frères étaient en concurrence potentielle pour prendre le pouvoir dans la tribu d'Isaac. Mais Esau, un jour de grande faim, échangea avec son frère, un plat de lentilles contre son droit d'aînesse. Jacob devint donc le chef d'Israel (et en prit d'ailleurs le nom)

 

L22-Concurrence économique

ci-après mythes modernes

La manière dont les sociétés humaines produisent, échangent et consomment, fait apparaître la notion de concurrence, à des fins soit idéologiques, soit de prépondérance

Hume, Mandeville et Smith sont les principaux démonstrateurs de cette notion, mais leurs approches divergent

 

Le copyright (droit d'auteur ou anti-vol) mis en place par la Convention de Berne, stipule que toute œuvre est protégée du simple fait qu'elle existe (protection implicite, valide pour 159 pays)

 

L23.La réciprocité est l'expression d'une compensation entre   des notions différentes

la réciprocité en général >> une fois l'envie comblée, elle s'efface d'elle-même

ou bien >> une fois la réponse obtenue, la notion de question n'existe plus

Aborigènes australiens, Finlandais, Hébreux, Hindous, Islandais, Musulmans >>

chez tous ces peuples, la symbolisation de la réciprocité est un arbre la tête en bas

(le modèle-type étant le Sephiroth hébreu)

-la réciprocité lors des échanges de biens  implique les notions d'échange (avec équivalence), de commerce et de redistribution. Exemples :

Toutes civilisations >> Le commerce équitable, propose un rééquilibrage du commerce international sans léser les pauvres exploitants

Toutes civilisations >> Les questions de concurrence initient d'autres mythes modernes tels que :

--choc des civilisations

--entente cordiale

--consensus

--détente inter-états

--chocs pétroliers....etc

Maoris, Samoa >> Le TAONGA est le don (ou l'échange) de biens lors d'une naissance (et ces biens sont porteurs d'un esprit magique)

Mélanésiens >> Le système de redistribution est le KULA

-la réciprocité temporelle ou physiologique   évoque les notions mythiques de contre-temps, de retour depuis le futur, de dyslexie, de besoin de remonter la pente....

-la réciprocité énergétique est une notion scientifique où l'on rencontre des thèmes devenues mythiques, tels que : 

- le principe de Lavoisier (''rien ne se perd, rien ne se crée'')

- l'impossible mouvement perpétuel

- la néguentropie (qui est l'apanage des sujets vivants)

-la coexistence est la nécessité morale de réciprocité

Pour vivre en bon voisinage (c.à.d. admettre autrui) il faut une réciprocité

Venise >>  Les liaisons commerciales historiques de MARCO POLO, furent l'initiation de routes commerciales intercontinentales (bases des routes de la soie)

 

L24-Choix concurrentiel

Le choix entre 2 solutions concurrentes, est difficile

France >> l'âne de BURIDAN, affamé et assoiffé, ne sait choisir entre l'avoine et l'eau, qui lui sont toutes deux accessibles

Philosophes >> Un choix est en permanence influençable par l'actualisation répétée des évènements qui l'impliquent. D'où l'orientation de prétendre qu'un choix n'est jamais valide, car sa patente évolution le rend immédiatement périmé

 

L25-Doit-on défier le hasard ?

ci-après mythe moderne

Il est tentant de défier -ou même d'effacer- le hasard, mais on se heurte immédiatement à l'entropie, qui est le hasard (désordre) infiniment croissant, vers lequel l'univers évolue

Voir entropie sur le site http://www.formules-physique.com/

Il est également paradoxal que, scientifiquement, il soit démontré que l'univers se développe vers une entropie croissante (donc une augmentation du désordre) et qu'à l'inverse, Dieu posséde comme qualité première la mise en ordre du monde

   Copyright Mythes-religions ©