R8-MYTHES sur les EXCES RELIGIEUX et LEURS PUNITIONS

les excès religieux et leurs punitions

LES EXCÈS RELIGIEUX ET LEURS PUNITIONS

Les tenants d'une religion considèrent toujours que le dogme qui leur a été inculqué est "La Vérité Intangible'' .Donc ils n'acceptent pas la moindre variante, la moindre diversité envers leurs manies acquises dans ces domaines théoriques ou rituels. Et ils s'empressent de lutter contre les opposants, causant ainsi les multiples et interminables guerres de religions.

On nomme HERESIE une doctrine modifiant certains éléments dogmatiques d'une religion déjà établie. Et à ce titre, elle est considérée comme dangereuse par la religion dont le dogme est discuté, ébranlé, donc décrédibilisé (le sacro-saint chrétien)

Les motifs de divergences entre une religion et une hérésie (ou une secte) sont parfois tellement ténus qu'on a peine à croire que des crimes en série puissent être soutenus pour ces causes (l'infime y entraîne l'infâme !)

Par exemple, le christianisme est une hérésie de la religion juive 

Voir la longue liste des hérésies dans le tableau annexe ''religions et sectes''.

Nota : les sectes sont des religions n'ayant pas pu atteindre un nombre suffisant d'adeptes, ni pu obtenir de reconnaissance politique.Elles sont donc en général considérées comme hérétiques par la religion en place.

Les exemples français d'hérésies >>  les cas les plus significatifs sont ceux qui ont abouti aux massacres réclamés par l'église catholique, comme :

--- Les Cathares (1220 à 1320) qui furent tués ou brûlés sur demande de la papauté et de la royauté

--- Les TEMPLIERS (1314) qui furent brûlés vifs sur demande de l'église et de la royauté

--- JEANNE D'ARC (1430)  qui fut brûlée brûlée vive (car jugée hérétique)

Un SCHISME est une scission entre 2 courants d'une même religion (et il n'engendre souvent que des disputes, mais peu de guerillas)

Le PAGANISME était (pour les premiers chrétiens) le terme désignant l'ensemble des gens ne faisant pas partie des religions judéo-chrétiennes (c'étaient en général des polythéistes archaïques)

Le FANATISME RELIGIEUX est un excès d'interprétations dogmatiques. Et il entraîne toujours une masse de crimes 

Les RITES de SYMBOLISME ESOTERIQUE sont considérés comme suspects par les instances religieuses (car ils considèrent qu'il y a concurrence, bien qu'il ne s'agisse cependant que d'initialisation de rites religieux)

La KABBALE est l'exemple hébreu  d'une spéculation ésotérique sur les relations entre Homme et Dieu. Mais bien d'autres hérésies traitent du même sujet (hérésie se dit ''minit'' en hébreu)

Le SACRILEGE est un manque de respect au sacré . Il ne faut pas confondre le sacrilège avec le péché véniel ou la faute vénielle (qui ne concernent pas le sacré)

Le sacrilège est souvent symbolisé par un porc piétinant des roses

Exemples des innombrables sacrilèges relevés dans les mythologies >> toucher la lyre (d'ORPHEE le Grec), abattre un bois sacré (de CECROPS en Grèce), jeter une hostie (Catholique), ne pas croire au bien ni au mal (DOM JUAN l'Espagnol), douter du PROPHETE (Islam), etc

Les PUNITIONS RELIGIEUSES (dites souvent punitions divines) concernant les sacrilèges vont parfois jusqu'à la mort du contrevenant

La SIMONIE est le négoce de biens spirituels

Un exemple catholique de simonie >> En 1044, le pape BENOIT IX vendit sa charge papale à celui qui s'en servit pour devenir la pape GREGOIRE VI

   Copyright Mythes-religions ©